Nordine Aït Hamouda révèle de graves affaires de Saïd Sadi (Vidéo)

Des graves révélations ont été faites par l’ancien député RCD, Nordine Aït Hamouda  sur Saïd Sadi, lors de son passage dans l’émission « Art et Société » de BRTV, samedi 26 février .

Nordine Aït Hamouda a longuement parlé des dysfonctionnements internes et de la corruption au RCD et la main-mise de Saïd Sadi sur lui, même après avoir laissé la présidence à Mohcine Bellabas.

Plus grave, il révèle que «le DRS a donné à Saïd Sadi un terrain à El-Biar sur lequel il a construit une villa qu’il loue à 12000 euros par mois ».

M. Aït Hamouda est allé jusqu’à affirmer que les 75000 signatures qu’a ramassées Saïd Sadi pour se présenter aux deux élections présidentielles de 1995 et de 2004 lui ont données par les militaires.

Il a ajouté que Saïd Sadi a vu l’ancien patron du DRS le général-major Toufik «plus de 500 fois» mais que le plus grave, c’est que Saïd Sadi allait aussi «rendre des comptes de ses entrevues avec les dirigeants du DRS aux ambassades américaine et française».

Sûr de lui, Nordine Aït Hamouda a promis «d’autres révélations le moment opportun» et a défié l’ancien président du RCD de démentir ses accusations.

 

Nordine Aït Hamouda : «Le DRS a donné un terrain à Saïd Sadi» (Vidéo)

 

Des graves révélations ont été faites par l’ancien député RCD, Nordine Aït Hamouda  sur Saïd Sadi, lors de son passage dans l’émission « Art et Société » de BRTV, samedi soir.

Nordine Aït Hamouda a longuement parlé des dysfonctionnements internes et de la corruption au RCD et la main-mise de Saïd Sadi sur lui, même après avoir laissé la présidence à Mohcine Bellabas.

Plus grave, il révèle que «le DRS a donné à Saïd Sadi un terrain à El-Biar sur lequel il a construit une villa qu’il loue à 12000 euros par mois ».

M. Aït Hamouda est allé jusqu’à affirmer que les 75000 signatures qu’a ramassées Saïd Sadi pour se présenter aux deux élections présidentielles de 1995 et de 2004 lui ont données par les militaires.

Il a ajouté que Saïd Sadi a vu l’ancien patron du DRS le général-major Toufik «plus de 500 fois» mais que le plus grave, c’est que Saïd Sadi allait aussi «rendre des comptes de ses entrevues avec les dirigeants du DRS aux ambassades américaine et française».

Sûr de lui, Nordine Aït Hamouda a promis «d’autres révélations le moment opportun» et a défié l’ancien président du RCD de démentir ses accusations.

 

Congrès du MAK : défaite du régime algérien

Congrès MAKLe quadrillage exceptionnel de la Kabylie par les forces de police et de gendarmerie algériennes n’a pas pu empêcher la tenue du IIIe congrès du MAK.

Même si le pouvoir a procédé à l’arrestation de plus de 200 congressistes, il y a eu la participation de 500 aux travaux. Une humiliation gratuite que s’est infligé le régime algérien.

Croyant pouvoir empêcher ou du moins perturber les travaux de ce IIIe congrès dédié à Mouloud Mammeri, le régime algérien a produit l’effet inverse : une vague de solidarité des Kabyles avec le MAK.

Les comités de village d’At Zellal, lieu où s’est tenu ce congrès ont renvoyé les demandes du maire de Souamaa Ahmed Boukhtouche, connu pour être un zélé du pouvoir, qui recevait ses ordres d’Alger en vue d’empêcher les Kabyles de tenir leur congrès dans ce village. Mais il se trouve qu’At Zellal, l’un des plus propres villages de la Kabylie est aussi un bastion du mouvement souverainiste du MAK.

En ce sens, ce IIIe congrès est une autre victoire intestable du MAK face à la tyrannie du régime algérien qui s’est résolu à le combattre par tous les moyens.

La présidence du MAK est confiée pour le deuxième fois à Bouaziz Ait Chebib. De même pour la présidence du Gouvernement provisoire kabyle dont Ferhat Mehenni est élu pour la seconde fois.

Notons que le MAK a été la première organisation politique nord-africaine à limiter effectivement les mandats du président du GPK à un renouvelable une seule fois.

Un Kabyle s’autoproclame prophète

Prophète kabyleUn citoyen kabyle originaire de la localité de Bechloul s’est autoproclamé prophète avec une nouvelle religion.

L’information rendue publique avec moquerie par un journaleux de la Dépêche de Kabylie souligne néanmoins que K. Belkacem, un père de famille de 42 ans est connu pour être un homme ordinaire.

Se disant destinataire d’une mission divine, il a tout de suite diffusé son message, accompagné d’un compact disque-audio, à 121 pays. Soixante-dix chef d’État dont le pape ont été destinataires de messages personnels. Ce journal prétend que le prophète de Bechloul affirme que KHA (appellation de Dieu dans cette nouvelle religion) apprécie tout particulièrement G.W.Bush et Abdelaziz Bouteflika. Il affirme et signe que le président des USA a été béni par KHA pour avoir destitué Saddam Hocine…

A noter qu’une langue inconnue de l’humanité, et que seul l’élu comprend, véhicule la nouvelle religion. La graphie ressemble aux hiéroglyphes égyptiens avec la prédominance du “Z” berbère.

Il y a près de six mois, ses deux enfants, âgés de 10 et 12 ans, auraient eu des visions que leur père s’empressa de transcrire. Ainsi, le message n’est pas reçu directement par le concerné. La nouvelle religion s’adresse à l’humanité entière et à toutes les religions révélées en les invitant à « s’unir autour de Koukhos (le nom du livre révélé) ». Le nouveau prophète souligne que KHA a une préférence pour le peuple Amazigh, d’où la révélation à Bechloul. Pour “Belkacem le prophète », le peuple kabyle est le peuple élu.

«Miss taïwan Kabylie» VS Miss Amazigh Maroc 2966

Miss Kabylie 2016 VS Miss Amazigh MarocSi la « Miss taïwan » de Kabylie comme on la surnomme déjà a choqué tous les Kabyles, en ne maîtrisant pas et en rejetant la langue kabyle, la Miss Amazigh 2966 du Maroc a été sélectionnée sur deux critères essentiels selon les organisateurs : la maîtrise parfaite de tamaziɣt et une solide culture générale dans tout ce qui touche notamment au monde amazigh.

Sur les médias arabophones marocains, elle s’est exprimée en berbère en déclarant vouloir « promouvoir la langue et la culture amazighes ». Devant les caméras et les photographes, sa main toujours entrain de faire le triptyque amazigh « Awal, Akal, Amdan ». Elle représentera d’ailleurs les Amazighs au concours mondial de la culture qui aura lieu à Moscou.

Notre Miss taïwan de Kabylie, qui vit à Alger et parle arabe - ce qui est une première dans le monde- et qui s’est présentée comme étant la nièce du chef du DRS Bachir Tartag, n’a aucune idée de ce que c’est la culture kabyle et la culture en général. Sur sa page FB, elle écrit : « Algérienne et fier de l’être ». Ce qui est non seulement une insulte envers la Kabylie mais aussi envers la langue française, à voir son incapacité à écrire une phrase correctement !

Élue par un comité de corrompus dont le dirigeant Mourad Ait Ahmed est lui-même un Algérois, cette Miss Kabylie a refusé de s’exprimer en kabyle. Une pétition parmi d’autres qui a rassemblé plus 2600 signatures en l’espace de 24H demandant sa destitution ne semble pas convaincre un comité complaisant.

Vidéo Miss Amazigh 2966 Maroc

Le patron du DRS est l’oncle de « Miss Kabylie 2016″ !

tartagL’organisateur du concours « Miss Kabylie 2016″ Mourad Ait Ahmed a reconnu en direct sur le plateau de « DzaïrTV » que le chef du DRS Athmane Tartag est l’oncle de « Miss Kabylie 2016″ Tinhinane Tartag !

De même qu’il a reconnu que « Miss Kabylie 2016″ ne parle pas la langue kabyle, tentant maladroitement de justifier cette promotion scandaleuse, en disant que le « jury » constitué de lui, sa femme Fériel et six autres membres s’est basé sur « la culture générale ».

Lien de la vidéo de l’intervention de Mourad Ait Ahmed  sur DzaïrTV.

https://www.facebook.com/329601853889867/videos/vb.329601853889867/465601403623244/?type=2&theater

Près de 2400 signatures en 24H contre la « Miss Kabylie 2016 »

miss-kabylie-2016Près de 2400 signatures ont été enregistrées 24h après avoir lancé une pétitions -parmi d’autres- demandant le retrait immédiat du titre de « miss Kabylie 2016″ attribué à Tinhinane Tartag, une Algéroise qui avait refusé de s’exprimer en kabyle dans une émission télé.

Les réseaux sociaux kabyles ont largement dénoncé le mépris affiché par la « Miss Kabylie 2016 » Tartag, qui en réalité est une jeune Algéroise arabisée, élue par une commission complaisante à Tizi-Ouzou pour ses liens de parenté avec le chef du DRS Bachir Tartag.

Une vague d’indignation a secoué la toile et une pétition lancée qui recueille déjà des centaines de signatures pour déchoir cette arabisée de son titre de Miss Kabylie 2016.

Lien pour signer la pétition.

 

http://www.petitions24.net/le_retrait_immediatement_le_titre_de_miss_kabylie

 

Qui est derrière « Miss Kabylie 2016 » ?

Mouarad Ait Ahmed et Mme FérielLa Miss Kabylie taïwan 2016 Tinhinane Tartag a fait une autre intervention sur la chaîne privée « DzaïrTV » du patron Ali Heddad qui participe à cette supercherie, pour prononcer une phrase en kabyle. En voulant sauver sa peau, elle a aggravé sa situation. Selon elle, les critères de sélection ne sont pas que la langue. « La manière de saluer le jury est très importante », dit-elle sans honte.

Mais ce concours de mafieux qui rassemble les clients du régime est lucratif. Cette mafia a un nom : Mourad Ait Ahmed, commepar hasard Algérois et Mme Fériel. D’ors et est déjà, Mourad Ait Ahmed annonce le lancement prochain de « La fondation Miss Kabylie ». Manière de garantir à long-terme un approvisionnement en fric de la part des autorités et des milieux mafieux proches du pouvoir. Outre des noms complices comme le chanteur Belaid Tagrawla dans cette scandaleuse élection, il est à préciser que l’élection d’une Algéroise arabisée a son motif : les liens de parenté avec le chef du DRS Bachir Tartag dont elle est nièce. Sinon, comment est-ce possible d’élire une miss Kabylie qui ne parle pas kabyle ?! Une miss est une ambassadrice par excellence de la culture du pays qu’elle représente. Il est inimaginable par exemple d’élire une miss France qui ne parle pas français, chose qui ne se discute même pas.  En Kabylie, ils l’ont fait !

Ce concours 2016 qui a été financé par le maire de Tizi-Ouzou, aggrave l’image déjà sale que véhicule ces organisateurs. Trois lauréates de Miss Kabylie : Siham Boulila lauréate miss Kabylie 2009, Lydia Allouche lauréate miss Kabylie 2010 et Anissa Kechadi lauréate miss Kabylie 2011 avaient rompu le silence et dénoncé sur les colonnes de la presse «arnaque, sexe et argent ».

D’après ces journaux, ce concours de Miss Kabylie crée en 2005 et dirigé par une femme « Mme Fériel » qui a pour but de sélectionner les plus belles filles de Kabylie a été détourné de sa finalité pour les « offrir » à des personnes influentes ainsi qu’à certains hommes politiques.

 

« Miss Kabylie taïwan » largement dénoncée et une pétition lancée (Vidéo)

miss kabylie 2016Les réseaux sociaux kabyles ont largement dénoncé le mépris affiché par la « Miss Kabylie 2016 » Tin Hinan Tartag, qui en réalité est une jeune Algéroise arabisée, élue par une commission complaisante à Tizi-Ouzou pour ses liens de parenté avec le chef du DRS Bachir Tartag.

Une vague d’indignation a secoué la toile et une pétition lancée qui recueille déjà des centaines de signatures pour déchoir cette arabisée de son titre de Miss Kabylie 2016.

Tin Hinane Tartag avait refusé de s’exprimer en kabyle préférant vouloir parler en arabe à l’émission, lors d’une émission sur le plateau de la télévision privée « DjaîrTV ».

Lien pour signer la pétition.

 

http://www.petitions24.net/le_retrait_immediatement_le_titre_de_miss_kabylie

Scandale : une Algéroise arabophone élue miss Kabylie 2016 ! (Vidéo)

miss-kabylie-2016C’est un autre crime contre la culture kabyle. La « Miss Kabylie 2016 » Tartag Tinhinan, avait refusé de s’exprimer en kabyle, lors d’une émission sur le plateau de la télévision privée « DjaîrTV ».

La pseudo miss Kabylie a sèchement refusé la sollicitation d’un journaliste participant à l’émission de s’exprimer en kabyle. Cette algéroise arabisée originaire d’Azeffoune a tenté de lui dire en kabyle vouloir s’exprimer en arabe mais ses difficultés prouvent clairement qu’elle ne peut même pas prononcer une phrase en langue kabyle !

Pourtant, l’élection de miss Kabylie a pour rôle de promouvoir la culture et l’identité kabyles. En effet, pour être élue miss Kabylie, il est impératif de parler couramment la langue kabyle. Des sources affirme que cette arabisée a été sélectionnée pour ses liens de parenté avec le nouveau patron du DRS, Bachir Tartag.

Cet énième scandale de l’élection de miss Kabylie qui s’ajoute aux précédents, vient ternir encore un peu plus un concours sensé promouvoir notre identité et pose de sérieuses questions sur ses initiateurs. Les organisateurs et le P/APC de Tizi-Ouzou qui finance ce concours portent l’entière responsabilité.

Trois lauréates de Miss Kabylie : Siham Boulila lauréate miss Kabylie 2009, Lydia Allouche lauréate miss Kabylie 2010 et Anissa Kechadi lauréate miss Kabylie 2011 avaient rompu le silence et dénoncé sur les colonnes de la presse «arnaque, sexe et argent ».

D’après ces journaux, ce concours de Miss Kabylie crée en 2005 et dirigé par une femme « Mme Fériel » qui a pour but de sélectionner les plus belles filles de Kabylie a été détourné de sa finalité pour les « offrir » à des personnes influentes ainsi qu’à certains hommes politiques.

12345...91

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci