Archive pour 'Politique'

Conférence-débat sur le 20 avril

 Ferhat Mehenni: « Nous libèrerons la Kabylie »

files.jpgC’est devant une assistance attentive et ravie que le président du MAK (Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie) a animé une conférence-débat, Samedi 13 Mars, dans le cadre de la commémoration du 30eme anniversaire du Printemps Berbère 1980. Le conférencier, invité par l’association culturelle Tamazgha, sise au 14eme arrondissement de Paris, est longuement revenu sur le combat identitaire et politique, menée par la Kabylie depuis maintenant 30ans, et sur son impact sur la formation de la conscience kabyle.

(Lire la suite)

Carte d’identité kabyle : le modèle choisi par les internautes

Voici le modèle choisi par les internautes en perspective de la future carte d’identité de l’État régional de Kabylie.

RECTO

arton68636444.jpg

VERSO

artoff686cfbebhjjjjj.jpg

L’opposition « démocratique » à l’épreuve du désir d’autonomie de la Kabylie

cartekabylie.jpgLes partis démocrates sont dépassés par l’évolution et le cours des évènements politiques qui leur sont imposés pendant ces huit dernières années. La machine infernale du pouvoir bien huilée par les nappes pétrolifères a écrasé et laminé toute forme d’opposition réelle. Ces partis ont perdu leur efficacité politique aussi bien pour l’intérêt de l’Algérie que pour celui de la Kabylie. Ils sont réduits à de simples figurants légitimant une démocratie de façade.

En usant et abusant de la patience et de l’énergie de leurs militants, majoritairement kabyles, leur seul et unique électorat, ils continuent de rêver à la démocratisation de l’Algérie par le biais de mascarades électorales dont ils connaissent maintenant très bien les secrets.

Pris dans leur propre piège par leur excès d’algérianisme, ils s’efforcent d’êtres plus algériens que les autres algériens arabophones, donc plus arabes que les Arabes, légitimant du coup la colonisation sournoise de la Kabylie.

La démocratisation réelle de l’Algérie ne peut advenir que par l’obtention d’une large autonomie régionale de la Kabylie, seul levier pouvant à l’avenir influer sur le reste de l’Algérie. La Kabyle autonome promouvra tout naturellement les libertés et la démocratie indispensables pour en finir avec le système mafieux, machiavélique et destructeur qui gangrène l’État et ronge le pays.

Souvenons-nous du rôle joué par la Kabylie la nuit du 1er novembre 1954 à Blida et à Oran et tout le long de la guerre d’indépendance.

Nous subissons un colonialisme linguistique qui ne dit pas son nom. Être démocrate c’est d’abord de reconnaître cette injustice, puis d’aider et de soutenir le peuple kabyle dans sa lutte pour ses droits identitaires et linguistiques inaliénables.

Le DRS et le clan de présidentiel s’affrontent pour le contrôle des robinets du pétrole et du gaz, ils n’ont aucune compassion pour le peuple qui souffre. Quant au sort de la Kabylie, ils ont programmé sa dépersonnalisation, sa soumission, son appauvrissement et l’éradication de sa langue et de sa culture.

La guerre qui fait rage en ce moment entre ces deux forces autour de la vache à lait (sonatrach) fera certainement des victimes uniquement parmi les cadres kabyles les plus intègres sur lesquelles on a l’habitude d’essuyer les couteaux.

Tout récemment sur invitation de l’ONU un de nos maires a été interdit de se rendre en Hollande, alors que ce pouvoir aurait encouragé et même payé le billet à un autre du FLN ou du Hamas pour se rendre à un congrès de salafistes, wahhabites ou chiites.

Par ses tentacules salafistes, ce pouvoir mène des agressions répétées sur nos villages (comme Aghrib) et dans la Kabylie profonde, sans réaction de nos partis légaux.

Je ne parlerais même pas de la radio Soumam où l’on interdit la langue kabyle.

Tous les Algériens démocrates épris d’amour pour ce pays doivent réfléchir à la recherche d’une meilleure solution dans l’intérêt de nos différents peuples avant que ce soit les USA, la France et l’Europe qui s’en occupent comme en Irak.

Les nombreuses marches qui ont rassemblé des milliers de Kabyles dans les trois grandes villes, témoignent de la popularité de ce mouvement et de l’adhésion massive des Kabyles à son projet malgré les intimidations et la répression qui que subissent ses militants.

Le MAK ne reculera devant rien et utilisera le droit international et tous les moyens pacifiques et démocratiques pour défendre la cause kabyle, qui est une cause juste et un droit fondamental et inaliénable.

Par peur d’être considérés comme régionalistes ou séparatistes alors qu’ils sont toujours perçus comme tels, certains partis démocrates préfèrent la fuite en avant au lieu d’appuyer et de soutenir le projet autonomiste.

Chacun d’eux  propose son modèle de régionalisation.

Comment peut-on proposer la régionalisation à ceux qui n’en font même pas la demande ou bien qui s’y opposent crément et ignorer l’ardent désir d’autonomie d’une autre région?

En fait, en soutenant ce projet maintenant on gagnera beaucoup de temps. La Kabylie autonome leur renverra l’ascenseur à la mesure du soutien qu’ils lui auront apporté. Ainsi, fera-t-elle d’eux le véritable fer de lance de la démocratie au service de toute l’Algérie.

L’autonomie de la Kabylie est la meilleure solution pour tous les problèmes actuels de l’Algérie, mais aussi un gage de stabilité, d’ouverture sur la modernité et de développement de toute l’Afrique du Nord.

NNIG N TMANIT, DIRI-T

SDDAW N TMANIT, DIRI-T

LEQRAR-IS KAN D TIMANIT

Kader. D

Sources. 

Persécution du régime d’alger contre les militants du MAK à l’université de Tuvirett

TIMANIT I TMURT N YEQVAYLIYEN

MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE DE LA KABYLIE

ALERTE

Des étudiants, militants du MAK, interpellés par la police à l’université de Tuvirett

Aujourd’hui, 28/02/2010, en fin de journée, les forces de l’ordre ont procédé à l’interpellation d’un groupe d’étudiants kabyles, à l’université Mohand Oulhadj de Tuvirett.

Le directeur des œuvres sociales, qui incarne un anti-kabylisme primaire, a été à l’origine de cette conspiration.

(Lire la suite)

Troisième journée du MAK à Bruxelles

TIMANIT I TMURT N YEQVAYLIYEN

MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE DE LA KABYLIE

drapeauxflamandetkabylespourscellerlamitieentrelesdeuxpeuplesa3210.jpgLa troisième et dernière journée, la plus fructueuse, a été marquée par deux rendez-vous :

1) au Parlement Flamand,

2) Parlement Européen à Bruxelles.

La délégation kabyle a été reçue par la Commission des Affaires Étrangères du Parlement Flamand qui a donné deux raisons à l’invitation du MAK.

(Lire la suite)

Urgent: Ali Tounsi tué dans son bureau

Selon le blog ff1963 Ali Tounsi a été tué dans son bureau.

Le Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN) Ali Tounsi a été assassiné, jeudi 25 février, dans son bureau à Alger par le colonel des écoles de police. Selon une source sûre, suite à une altercation verbale, ce matin dans le bureau du DGSN, entre Ali Tounsi et le colonel des écoles, en présence du chef de sûreté de wilaya d’Alger, le colonel a tiré son arme. Il a donné un coup de crosse de pistolet sur la tête du chef de sûreté de wilaya d’Alger, avant de tuer d’une balle dans la tête le patron de la police. Selon notre source, l’auteur du crime, se rendant compte de la gravité de son acte, a tenté de se suicider en se tirant une balle. Actuellement, il est à l’hôpital militaire de Ain Naadja. Pour rappel, en 209, des rumeurs ont circulé sur le départ de Tounsi de la tête de la DGSN; rumeurs vite démenties par le concerné. «Un Moudjahid ne démissionne jamais», avait répondu le colonel Tounsi, le 15 juillet 2009, aux journalistes qui lui posaient la question sur sa démission du poste de DGSN.  Poste qu’il occupait depuis 1995.

El Mouhtarem

Sources

2ème journée du MAK en Flandres

TIMANIT I TMURT N YEQVAYLIYEN
MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE DE LA KABYLIE

265451405256091063122220526412267675671709n.jpg

DELEGATION DU MAK A’ GENT ET A’ BRUXELLES

Journée du mercredi 24 février 2010

En cette deuxième journée de la visite du MAK chez les Flamands, le programme a été intéressant. Dans la matinée, renforcée par la présence du Président du Congrès Mondial Amazigh, la délégation a rendu une visite de courtoisie à la municipalité de la ville de Gand où elle a été accueillie par l’adjoint au maire Mr Wim Beelaert et son assistant Lieven Decaluwe.

(Lire la suite)

Délégation du M.A.K. Belgique : Rapport de la journée du 22/02/2010

TIMANIT I TMURT N YEQVAYLIYEN
MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE DE LA KABYLIE

La délégation du M.A.K, présidée par Ferhat Mehenni, a été reçue à 11h au palais de justice de Gent (Gand) par Me Thierry BEELE, Bâtonnier au pays de Flandres.

Les discussions ont portés sur l’histoire des peuples Kabyle et Flamand et leurs situations respectives actuelles. Le M.A.K a soulevé le volet relatif aux massacres commis en Kabylie par l’Etat algérien et la possibilité de leur traitement suivant le principe de la « compétence universelle », une innovation de la justice belge en matière de crimes contre l’humanité commis à travers le monde.

Le M.A.K a précisé la nature de sa visite dans ce pays qui consiste à rechercher des soutiens pour un dépôt de plainte, aussi bien auprès de la justice belge qu’auprès de la Cour Pénale Internationale (CPI).

Une copie du mémorandum adressé aux plus hautes autorités algériennes a été remise à l’illustre personnalité qui a reçu la délégation kabyle.

A 19h, un collectif d’une dizaine d’avocats flamands, dont certains sont inscrits auprès de la CPI, est venu rencontrer la délégation kabyle à son hôtel. Le débat ayant duré plus de 2 heures a essentiellement porté sur la problématique kabyle et les possibilités d’une action judiciaire internationale pour rendre justice aux 127 victimes du printemps noir.

Communiqué du MAK : Mr Nadir Chelbabi du MAK, de nouveau interpellé

TIMANIT I TMURT N YEQVAYLIYEN
MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE DE LA KABYLIE
MAK

RÉPRESSION PRESSION CONTRE LE MAK

Nadir Chelbabi, resppnsable du MAK, vient de nouveau d’être la cible de la police politique algérienne.Suite à une nouvelle convocation, N. Chelbabi s’est rendu dans les locaux de la police de Sidi-Aïch dans la wilaya de Vgayet, aujourd’hui (16/02/2010) aux environs de 16h 20mn. Il y passa près de 40mn à subir un interrogatoire musclé sur le mouvement dont il est cadre (MAK).

Libéré vers 17h, le militant en question que nous avons approché nous affirme que les policiers l’exhortaient à quitter le MAK le plus tôt possible avant qu’il ne soit déféré devant le procureur de la République à Sidi-Aïch. « Après m’avoir fait un procès verbal que j’ai refusé de signer, j’ai été libéré vers 17h » conclut-il.

Il est à rappeler que ce même militant a fait l’objet d’une arrestation par cette même police en date du 09/01/2010 alors que le MAK préparait les marches de Vgayet et Tizi-Wezzu à l’occasion de yennayer 2010. Comme il a été plusieurs fois l’objet de tentatives d’intimidations en vain, Le pouvoir algérien qui a pour objectif d’anéantir le Kabyle, doit savoir qu’il n’intimide que lui-même, Le MAK ne se laissera jamais faire et protégera la Kabylie et ses enfants de toute répression venant de Bouteflika et de ses généraux.

Vgayet le 16/02/2010

Sources. 

Le MAK dénonce l’antikabylisme radiophonique Algérien

TIMANIT I TMURT N YEQVAYLIYEN

MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE DE LA KABYLIE

M-A-K

Le pouvoir algérien vient de donner un coup d’accélérateur à sa politique antikabyle. Il vient d’interdire la langue kabyle sur les ondes de la radio Soummam qui émet en FM et qui ne couvre que la Vallée dont elle porte le nom. Les animatrices et animateurs qui ne se plient pas à l’interdiction du kabyle sont licenciés sous des motifs fallacieux.

La radio du Djurdjura qui n’émet pas encore et dont les travaux ont pris un retard de près de dix ans, lié aux commissions prélevées ici et là par la corruption pour empêcher sa réalisation, se verra sans doute imposer la même interdiction le jour où elle viendrait à entrer en fonction pour relayer dans le département de Tizi-Ouzou les insultes et le discours haineux du pouvoir des généraux et de leur actuel président-marionnette, Bouteflika.

Le MAK condamne cette interdiction de la langue kabyle sur les ondes de Radio-Soummam. En attendant l’autonomie de la Kabylie qui dotera le pays des Izwawen de télévisions et de radios en nombre et en qualité, il appelle tous les élus de la Wilaya de Vgayet à s’approprier cette radio et à en prendre le contrôle et la gestion. Il est scandaleux qu’un média public utilisant des infrastructures appartenant au patrimoine immobilier de la collectivité locale soit la propriété d’Alger et non des élus locaux.

Le MAK salue le Collectif des Associations de Semaoun qui a élevé une protestation à cet effet et va entreprendre dans les jours à venir des actions pour renforcer ce mouvement de contestation d’une décision aussi ridicule que raciste du régime algérien à l’encontre de la Kabylie.

Kabylie le 15/02/2010

1...34567...15

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci