Archive pour 'Politique'

L’Assemblée algérienne rejette une demande d’enquête sur la corruption

APN.jpgL’Assemblée populaire nationale algérienne (APN) a rejeté une demande initiée par 25 députés de tendances diverses, de créer une commission d’enquête parlementaire sur la corruption. Dans un courrier daté du 7 septembre, le président de l’APN d’obédience FLN, Abdelaziz Ziari, a opposé une fin de non-recevoir à la requête initiée par ces députés de la mouvance démocratique. L’incroyable motif invoqué par le bureau d’Abdelaziz Ziari tient du fait que la corruption serait un thème trop «général». «Si, par exemple, on demandait des comptes sur l’affaire Sonatrach ou une autre, on nous répondrait qu’elle est sous le coup d’un examen judiciaire. Même si un simple inspecteur de police enquêtait sur l’affaire, on ne pourrait pas s’en charger. Ou le thème est trop général ou il est sous contrôle judiciaire. Quel que soit l’angle d’attaque, le rejet et l’exclusion de toute initiative autonome sont la constante de cette législature», a souligné au quotidien El Watan Ali Brahimi, député kabyle transfuge du RCD.

L’assemblée algérienne est très largement dominée par les partis arabo-islamistes alors que les démocrates kabyles ne sont représentés que par quelques indépendants et une dizaine de députés du RCD tandis que le FFS ne siège même pas.

La Montagnarde

« les partis politiques ne produiront pas le changement »

algrie.jpgAhmed Benbitour est sceptique. L’ancien chef du gouvernement démissionnaire ne croit plus à un probable changement qui viendrait des partis politiques: « Je ne crois pas à l’efficacité des partis politiques aujourd’hui, car ils se sont inscrits dans la logique du système. Leur fonctionnement n’est pas du tout démocratique, ils ont fini par reproduire les même méthodes que celles du régime », a-t-il dit, avant-hier. 

Le Montagnard 

Urgent ! Naissance d’un « Mouvement anti-MAK »

appelaurejetdeslectionspng.gif« KABYLIE AUTONOMIE » vient d’apprendre de sources sûres qu’un groupe de 15 personnes vient de déposer une demande d’agrément pour lancer un « mouvement » appelé « Mouvement contre l’autonomie de la Kabylie ». La demande d’agrément a été déposée  le mercredi 01 septembre au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou, a-t-appris. Son artisan G.M.B n’est autre qu’un militant islamiste du parti Ennahda. Ex délégué du Aârchs d’Ath Ghobri (Azazga), ce triste personnage est connu pour son opportunisme politique.

Le pouvoir semble rééditer le scenario des « Aârchs Taïwan » mais cette fois-ci dans le sens inverse. On ne sait pas quelle serait la réaction des autorités administratives algériennes car octroyer l’agrément à cette entité d’opportunistes en mal de reconnaissance et sans aucun projet politique donnerait sûrement du sang neuf au mouvement autonomiste MAK. Ne pas le faire serait un camouflet pour l’entité anti-MAK.

Tout semble à croire que cette démarche du pouvoir central d’Alger vise à semer l’embrouille et diviser artificiellement encore plus les rangs kabyles sans pour autant donner l’impression de s’y impliquer directement. Nous y reviendront prochainement pour plus de détails.

Le Montagnard

Comme les autres, Louisa Hanoune indétrônable

louisahanoune.jpgLa secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, a été réélue sans surprise à la tête de cette formation d’extrême gauche à l’occasion de son 6e congrès qui s’est tenu à l’hôtel Safir de Zéralda à Alger. L’élection de celle-ci pour un autre mandat de 3 ans n’a été en effet, qu’une simple formalité et reste indétrônable après…20 ans de règne sur le PT. Désormais proche du pouvoir d’Abdelaziz Bouteflika, Louisa Hanoune a été « candidate » à deux « élections » présidentielles (2004 et 2009).

Ce qui confirme les velléités des leaders des partis politiques algériens mais surtout l’absence de cadres aptes à remplacer les vieux. Cela se vérifie chez toutes les autres formations y compris chez les partis démocratiques (FFS et RCD) dont la présidence de Saïd Sadi et de Hocine Ait Ahmed n’a jamais été contestée depuis leur création.

Le Montagnard

L’Algérie paralysée par Ramadan

fatigue70027935.jpgLe vide politique  est rehaussé par l’absence d’activités partisanes en ce mois de jeûne. L’économie toujours en panne mais cette fois rien ne fonctionne. Les services ouvrent tard dans la matinée et ferment tôt dans l’après midi. Il n’y a malheureusement aucun spécialiste en la matière pour faire un état des lieux. Cependant, il est certain que l’Algérie enregistre un recul effarant en matière de production le mois de Ramadan. Seul Bouteflika, le chef de l’Etat algérien, organise des audiences de ses ministres pour les ‘apparences.

La Montagnarde

 

Le ministre de la Jeunesse et des Sports à « Kabylie Autonomie »: « Nous œuvrons pour une équipe nationale kabyle »

Dans un entretien accordé à notre site « Kabylie Autonomie« , le ministre de la Jeunesse et des Sports au sein du gouvernement provisoire kabyle (GPK), M. Makhlouf Idri, a appelé pour la constitution d’une équipe de football qui représentera le peuple kabyle dans les compétitions internationales.

makhloufidri.jpgKabylie Autonomie : comment réagissez-vous à la victoire de la JSK contre le club égyptien d’Al-Ismaïly ?
Makhlouf IDRI : Il s’agit là d’une double victoire à mon sens. Tout d’abord, c’est le beau succès du club phare de la Kabylie. La JSK entame ainsi de la meilleure façon qui soit cette Ligue des Champions africaine 2010. Et c’est ensuite le triomphe de l’amitié entre les peuples et la preuve que le sport, et le football en l’occurrence, peut aider à dépasser les différends.

On pouvait pourtant avoir quelques appréhensions après les incidents de novembre dernier.

L’Anavad a pu constater avec une extrême satisfaction que l’équipe et le staff kabyles ont été accueillis avec les plus grands égards dès leur arrivée sur le territoire égyptien. De même, tout a été mis en œuvre pour assurer la parfaite sécurité de la délégation. Je tiens à remercier les autorités égyptiennes pour ce beau témoignage de sympathie à l’égard des Canaris et ce bel hommage au sport. A l’occasion du match retour, je sais que la Kabylie saura montrer également qu’elle sait accueillir ses hôtes étrangers et qu’elle leur fera le meilleur accueil.

Votre position d’aujourd’hui ne contraste-t-elle pas avec celle que vous avez eue à la suite de l’élimination de l’équipe algérienne au Mondial ?
Je ne pense pas. Rappelons que cette équipe nationale a été composée en dépit du bon sens et en dépit des talents qu’elle aurait dû réunir. L’excellent Ghilès n’a pas été sélectionné parce qu’il avait défilé fièrement avec le drapeau kabyle. Le sélectionneur s’en est justifié en parlant de « problème personnel » avec le joueur. C’est rien de le dire mais le problème est véritablement avec toute la Kabylie et avec les valeurs qu’elle incarne. Il est impossible, dans ces conditions, de soutenir une équipe qui fait place à la manœuvre politique et à l’anti-kabylisme
primaire.

Quelle est l’ambition du Gouvernement Provisoire Kabyle en termes d’équipe de football ?
L’Anavad œuvrera à l’édification d’une équipe nationale kabyle qui nous représentera dans les compétitions internationales comme le font les équipes anglaise, écossaise et galloise sous souveraineté britannique. L’engouement qui ne s’est jamais démenti derrière la JSK montre bien cette soif de voir naître enfin une équipe qui portera nos couleurs, nos valeurs et notre drapeau.

GPK : La France désapprouve les Kabyles

mak1.jpgLe gouvernement français à travers le porte-parole du ministère des affaires étrangères, soutien le régime algérien. « Nous sommes attachés aux relations exceptionnelles qui nous lient avec l’Algérie comme réitéré par le président (Sarkozy) lors du sommet France-Afrique et notre espoir est de propulser ces relations », a-t-il dit. Dans ce sommet, France-Afrique qui s’est tenu à Nice au moment même de la proclamation du Gouvernement provisoire kabyle (GPK), il y a eu la présence du chef de l’Etat algérien Abdelaziz Bouteflika. Lui qui a depuis longtemps annulé tous ces voyages pour des raisons de santé s’est vu obligé de voir Sarkozy afin de saboter le GPK.

Dans ce positionnement français, on peut déduire un triple message :

-         que la France n’a pas changé sa politique en direction des régimes tiers-mondistes. De ce fait, son soutien aux généraux algériens comme l’a fait l’ancien président Jaques Chirac qui a eu le « culot » d’effectuer une visite d’Etat en Algérie en mars 2003 alors que la Kabylie était à feu et à sang.

-         que l’esprit colonialiste à travers les intérêts français en Algérie demeure le même en opposition avec l’aspiration de liberté du peuple kabyle.

-         que la France ne veut pas de problèmes sur son propre territoire avec les nationalismes breton et corsais notamment.

La France reste le principal responsable de la déchéance du peuple kabyle après la violation de son indépendance en 1871. ce peuple indépendant luttant pour sa souveraineté contre les Turcs a été écrasé par les armées coloniales françaises et réduit à la déchéance et à l’appauvrissement.

Mais cela révèle aussi le rapport de force qui demeure du côté du régime algérien après notamment l’opposition des deux partis kabyles (FFS-RCD) au projet autonomiste. Les Kabyles demeurent ainsi divisés au grand bonheur du régime. En attendant que la situation évolue avec notamment une plus grande mobilisation de la diaspora kabyle en France pour faire valoir la légitimité du gouvernement kabyle, les membres du MAK doivent chercher leurs soutiens ailleurs.

Le Montagnard

MAK: Nomination d’un président par intérim

MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE DE LA KABYLI

MOVEMENT FOR THE AUTONOMY OF KABYLIA


DECISION

Dans le cadre des préparatifs de la mise sur pied du Premier Gouvernement Kabyle en exil, le 1er juin 2010 . Suite aux recommandations du Conseil National du MAK tenu le 22 mai 2010 en Kabylie

1) M. Ferhat Mehenni nomme M. Mohand Larbi Tayeb, président par intérim du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie jusqu’au prochain congrès qui, statutairement, élira le prochain président de MAK.

2) Cette décision prend effet à partir du 1er juin 2010 à 19H.

Fait à Paris le 28/05/2010

Ferhat Mehenni, Président en exil

Le Conseil National du MAK

MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE DE LA KABYLIE
M-A-K


Le Conseil National

DÉCISIONS

Après la consécration largement exprimée de l’action de notre Mouvement en Kabylie à l’occasion de manifestations populaires ; notamment en avril 2009 et l’expansion de 2010 qui a vécu avec bonheur l’adhésion à son action à Bouira, Sétif et Boumerdès.

Après des consultations avec des personnalités politiques, des artistes, des acteurs de la société civile, des personnalités sans attachement et des citoyens anonymes qui ; tous et sans exception, enthousiastes à la proclamation du Gouvernement Provisoire de la Kabylie considérée par chacun comme l’aboutissement d’un combat, ont adhéré sans équivoque à la nécessité de doter le Mouvement, et à travers lui, la Kabylie, d’une représentation organique qui l’incarne et le représente officiellement auprès des instances locales et internationales ; le Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie a réuni le 22 mai 2010 un conseil national élargi afin d’examiner la situation.

Après en avoir discuté et délibéré, le Conseil National du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie a organisé des élections afin de pourvoir au poste de Président du GPK. Dans le respect de la démocratie et de l’attente légitime de chacun, le Conseil National s’est exprimé.

1 – PRÉSIDENCE DU GOUVERNEMENT PROVISOIRE DE LA KABYLIE

Le Conseil National demande à l’unanimité à M. Ferhat Mehenni d’assurer la Présidence du Gouvernement Provisoire de la Kabylie (GPK).

Pour la formation de l’Exécutif du GPK, le Conseil National, sur la base du rapport préliminaire de la Commission du Dialogue et des Consultations, recommande de pourvoir en priorité aux postes sensibles suivants :

- Éducation,

- Justice,

- Économie

- Culture

2- PRÉSIDENCE DU MAK

Dans le cas d’un impossible cumul de mandats, et conformément aux statuts et aux textes réglementaires du MAK, le Conseil National souhaiterait que le président du Conseil National soit nommé par le président du MAK pour assurer l’intérim du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie dans l’intervalle qui sépare l’organisation du 2ème congrès de Mouvement.

Par ces faits, cette fonction lui donnerait mandat à procéder aux réaménagements organiques indispensables au bon fonctionnement des structures du Mouvement.

KABYLIE, LE 22 MAI 2010

Sources

Azru Loukad répond à zahia houfani et au quotidien d’algérie

Dans votre diatribe parue dans Le Quotidien d’Algérie du 29 avril 2010 sous le titre : Le Mak : qui sont derrière et dans quel but ? parvenue à nous le 15 mai par le biais du blog Ffs 1963, mine de rien, vous faites de la délation. Au profit de qui ? Bonne question.

Vous accordez charitablement aux Kabyles l’idée d’autonomie régionale dans un cadre fédérateur mais vous ajoutez effrontément que “le projet du MAK est en soi un danger à cause surtout par les interférences étrangères qui s’y inscrivent en filigrane de ce projet ”.

Un autre, avant vous, a parlé lui de “sorcellerie politique”. Ainsi tout le monde aura compris et décodé la convergence et la similitude des attaques contre le MAK.

Rassurez-vous, le MAK ne parle pas en votre nom. Il parle au nom de centaines de milliers de ses militants et sympathisants qui portent son projet depuis maintenant 9 ans en Kabylie et à l’étranger.

Il parle au nom des millions de Kabyles-sans-voix qui subissent le diktat des services de répression tous corps confondus, des terroristes intégristes du maquis et ceux de la ville qui se permettent de saccager et brûler en plein jour à Tizi Ouzou, un lieu de culte chrétien avec l’assentiment des autorités.

Pour revenir au sujet, dites-nous donc sœur Zahira Houfani où sont ces inteférences que vous voyez derrière le projet du MAK ? Ne s’agit-il pas plutôt d’un fantasme sans cesse renouvelé cher aux tenants des pouvoirs algériens depuis 1962 avec cette remarquable unité de pensée quand il s’agit de s’en prendre à la Kabylie et à son peuple ?

On pensait naïvement que ces procédés ont vécu mais voilà que vous participez à leur réactivation au détriment toujours et toujours du peuple kabyle. Vous poussez même l’outrecuidance jusqu’à déclarer que les puissances occidentales sont responsables de la faillite de leurs anciennes colonies. Ce disant, vous dédouanez au détour d’une phrase la responsabilité du régime algérien dans la régression tous azimuts de l’Algérie.

En post scriptum à votre lettre faussement gémissante, LQA qui vous soutient ou qui vous commandite, s’en va-t-en guerre pour “ faire barrière à tous les aventuriers politiques instrumentalisés par les laboratoires internes et externes qui voudraient transformer notre Algérie, Une et Indivisible, en un vaste champs d’expérimentation boulitique ”. Vaste programme comme disait l’autre !

Ces attaques gratuites contre les militants du MAK, c’est du déjà entendu. Mais puisque vous semblez connaître votre sujet, livrez donc aux lecteurs l’identité de ces officines secrètes et ces partenaires étrangers du projet du MAK. Allez chiche !

Pour vous, sœur Zahira et pour LQA, votre Algérie, une et indivisible devrait rester ad vitam aeternum une chasse gardée au profit d’une caste de pillards. Vous avez peut-être intérêt à ce que rien ne change, ce n’est pas l’avis des “Kabyles sincères” auxquels vous lancez votre appel. Eux, ils vivent dans l’angoisse d’une situation sécuritaire et économique qui les usent quotidiennement.

Mais le plus navrant, c’est que vous déniez aux Kabyles la capacité à s’organiser par eux-mêmes, à monter des projets en vue de leur autodétermination.

Alors osons la réponse du berger à la bergère. Nous vous prions de répondre à ces quelques questions, Mme Zahira Houfani :

- Qui était derrière l’Étoile Nord-Africaine, créée par des Kabyles en 1926 ?

- Qui était derrière le PPA-MTLD ?

- Qui était derrière le FLN de 1954 ?

- Qui était derrière le FFS de 1963 ?

- Qui était derrière le MCB de 1980 ?

- Qui était derrière la 1ère Ligue des Droits de l’Homme en 1985 ?

- Qui était derrière la première association d’enfants de Martyrs née en Kabylie ?

- Qui était derrière le RCD de 1989 ?

Je vous épargne la dernière question relative à la création du MAK : votre sagacité et votre perspicacité ont déjà trouvé la réponse.

TIZI OUZOU, le 16 mai 2010

Azru Loukad – Secrétaire national à la Culture et au Patrimoine du MAK

Sources.

12345...15

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci