• Accueil
  • > Le coin de Pluralite Liberte

Archive pour 'Le coin de Pluralite Liberte'

Fadhma N-Soumeur (première partie)

portraitfatman27soumer.jpg

Par: Pluralité Liberté
Deux irréductibles ennemis s’affrontèrent sur la terre de la nation kabyle : la Reine de kabylie, Fadhma N-Soumeur et le Maréchal Randon : serviteur de l’envahisseur : la France. Évidemment, ils ne pouvaient s’ignorer. Ils avaient des motifs impérieux et différents qui les incitaient à se battre sans relâche. Fadhma N-Soumeur souhaitait chasser l’envahisseur de sa nation. Le Maréchal aspirait à la soumettre et l’occuper en nom de son pays. L’un disposé d’une armée équipé, l’autre n’avait que le courage de son peuple et sa détermination à rester libre et indépendant. Ainsi, il leur était impossible de coexister pacifiquement dans ce pays kabyle indépendant depuis des siècles. En effet il n’y avait aucune possibilité d’entente entre les deux adversaire. Chacun est entré dans le conflit avec la volonté d’éliminer l’autre. L’histoire à fini par désigner le coupable.

(Lire la suite)

il ne faut plus se voiler la face

Par: Pluralité Liberté

Superfétatoire les vaines tentatives de couvrir la réalité d’un linceul de non-dit. C’est par l’islam que s’arabisent les Kabyles, Ichawiyens, Ichenwiyuns, tous les Mazighes. C’est par l’école algérienne que l’islam a réinvesti les foyers Azwaw. Sans cette immixtion, ce coup de force. Le peuple de Jerjer s’acheminait lentement mais surement vers une séparation à l’amiable néanmoins définitive avec la religion mahométane. Devenu un objet encombrant, un fardeau lourd pour nos épaules laîques, un mensonge que l’on trimballait par respect aux anciens qui l’ont légué de génération en génération.  Leur POSITION est compréhensible en effet ils n’avaient d’autre choix pour protéger notre identité que la soumission de façade. Le temps de s’en défaire comme bon nombre des traditions oubliées sur les routes du passé. Devait s’amorcer la vielle de l’indépendance.

(Lire la suite)

Oumeri de Jerjer

oumeri.jpg

Par: Pluralité Liberté

Belaidi Ahmed, dit Oumeri, est né au village Aït jiima, versant ouest de Jerjer, dans la région d’Aït Vouwadou rattaché à la commune Iwadhiyin. Le chemin qui y mène prend naissance au col de Tléta (Tizi-n-Tléta ou Tizi-n-Tslath). Oumeri de Jerjer grandi dans ce village de montagne jusqu’à son départ à Voghni où il travaillerait dans une boulangerie et ferait la connaissance de son meilleur ami et compagnon d’armes. Un Kabyle d’Ighil Imoula anti-colonialiste qui a militait un temps dans les rangs du P.P.A de Messali el hadj, avant de le quitter et de consacrer sa lutte pour la Kabylie.

(Lire la suite)

Un impôt pour l’éducation

cole.jpg

Par: Pluralité Liberté

Un an après l’indépendance de l’Algérie, la Kabylie a déposé les armes dans des conditions troubles.

Depuis 1963, la Kabylie a essuyé plusieurs vagues d’agressions par les “services de sécurité” de l’État ségrégationniste algériens. Pour autant ses réponses, ses colères n’ont jamais porté atteinte à la sûreté, à l’intégrité territoriale des autres régions, causé de torts à leurs habitants qui se reconnaissent dans l’État algérien. Les Kabyles sont un peuple paisible qui lutte politiquement, pacifiquement pour son droit à la vie, à l’existence, à l’autodétermination. Le peuple kabyle n’est pas raciste, belliqueux plutôt pacifiste victime de ségrégation raciale.

(Lire la suite)

Mouh

Par: Pluralité Libreté
Je ne veux pas que l’on m’accuse d’apostasie, l’agnosticisme me satisfait, jamais, en une religion, je n’ai cru.
Je ne veux pas que l’on voie en moi un égaré car en nul prophète je ne crois, mais une conscience libre : principe, interrogation, conviction, doute. Humain je suis.
Je ne veux pas que l’on voie en moi toutes les origines, mais jamais le kabyle qui satisfait la question relative aux origines : ansiq ? ( tes origines )

(Lire la suite)

Le silence complice

Par: Pluralité Liberté

Comme tout un chacun le sait, la république démocratique populaire algérienne a engagé une procédure justicière contre les Kabyles chrétiens sous le motif d’atteinte à la dignité, aux préceptes de la religion d’État, en l’occurrence l’islam, car les « coupables » n’ont pas jeûné durant le mois du ramadan. Rien de surprend dans cette action en effet l’état algérien est ségrégationniste, dirigé par un groupe mafieux arabe militaro- musulman à sa tête un parrain gâteux ancien de « l’armée » abritée aux frontières. Un pays où une majorité de citoyens vivent en dessous du seuil de pauvreté, en dépit des milliards de dollars de recette pétrolière, gazière placée dans des banques occidentales. Inutile de rappeler que l’Algérie a ratifié les conventions internationales de liberté de culte, comme elle a ratifié tous les traités relatifs aux droits élémentaires des minorités.

(Lire la suite)

Le kabyle clandestin

kabyles.jpg Par: Pluralité Liberté

Il est barman, travail pour le cousin.
quand ‘il est dernière le comptoir,
c’est du matin au soir,
les clients viennent en renforts,
Hein ils n’ont pas d’argent,
il est sans réponse, c’est notoire.
Fait crédit le lendemain on le contredit.
dit non, l’ardoise est pleine,
on le traite de tous les noms,
présente l’ardoise, on lui épluche des noises.
ne travaille que le dimanche,

(Lire la suite)

Allo la planète ! Peut-on critiquer les religions ?

chatsourisplaneteterrelune.jpg

Par: Pluralité Liberté  

Tout musulman est obligé d’habiter dans un pays où la loi islamique est appliquée. Si tel n’est pas le cas, il doit tout faire pour qu’elle soit appliquée là où il vit. Si cela est impossible il doit émigrer vers un pays où elle est appliquée. Mais il n’a pas le droit de reconnaître un gouvernement qui n’est pas musulman. Le gouvernement français, par exemple, est illégal. La plupart des musulmans ne sont pas en mesure d’accepter ce principe, c’est pour cela que les enseignants religieux n’insistent pas sur ce point, inconnu de la grande majorité des musulmans (c’est toutefois mentionné dans « Riyad as Salihin », « Le Jardin des vertueux », le célèbre recueil de hadiths). Cependant les islamistes manipulent les musulmans modérés en leur donnant l’impression qu’ils sont persécutés, opprimés, le but étant de faire haïr le système politique en place notamment. Un article sur l’obligation d’habiter dans un pays où la loi islamique est appliquée.

(Lire la suite)

Pourquoi les arabes ont-ils réussi leurs colonisation ?

arabes.jpg

Par: Pluralité Liberté

Une religion qui exerce la menace, la violence et la terreur pour empêcher les humains de la quitter ne peut être autre chose qu’une prison mentale.
Pourquoi les Arabes ont-ils réussi une colonisation parfaite qui n’est jamais dénoncée dans les instances internationales ? Une annexion territoriale, culturelle, intellectuelle: c’est en phagocytant les esprits des conquis. Idem pour l’esclavage arabo musulman toujours tu par beaucoup d’historiens, systématiquement ignoré dans les débats sur le sujets autrement quiconque tente de l’introduire soulèverait une polémique, une agressivité insensée à son égare ? (Ce dernier point mérite un article à part).

(Lire la suite)

Héros ou colonisateur ?

 Par: Pluralité Liberté

Je suis petit fils de nobles combattants pour la liberté, la décolonisation, l’indépendance sous toutes ses formes. J’ai hérité de leur soif de paix, de courage à affronter les difficultés afin que vive l’identité du pays Mazighe, afin que vive et perdure l’esprit du peuple kabyle. J’ai hérité de leur rejet systématique de toute colonisation sous quelle forme qu’elle soit. Mon esprit s’est formé dans l’assemblée villageoise où règne l’égalité parfaite où la liberté d’expression n’est pas un vain mot, même si la religion dominante et dominatrice l’a corrompue, les racines, sa source demeure vivante en chacun de nous. C’est avec cet esprit que j’ai abordé la carrière militaire du général Mazighe musulman, Tarik Ath Zaïde.

(Lire la suite)

123

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci