Archive pour 'Actualité'

« Noël en otage », le nouveau livre de Ferhat Mehenni

Noel en otage« Noël en otage » est le nouveau livre de Ferhat Mehenni, qui sortira le 05 novembre prochain aux éditions Michalon. 

Ferhat Mehenni qui préside un gouvernement provisoire kabyle en exil avait déjà publié 3 livres : « Algérie : la question kabyle » (2004), « Le siècle identitaire : la fin des Etats post-coloniaux » (2011) et « La France va-t-elle perdre l’Afrique? » (2014).

Ferhat Mehenni :

« 24 décembre 1994, les islamistes du GIA prennent l’airbus Alger-Paris et ses passagers en otage. L’auteur, qui est dans l’avion, revient sur cet événement traumatisant qui a marqué tous les esprits, nous faisant revivre l’assaut presque minute après minute.

Un insoutenable huis-clos où il nous dit sa peur d’être démasqué (en tant que responsable politique), la situation de tension extrême, l’attente interminable, la foule de questions qui se bousculent dans sa tête : comment les quatre hommes n’ont-ils pu être repérés alors que la sécurité avait été renforcée ? Des détails troublants le poussent en effet à croire que cette opération a été préparée par les services secrets algériens.

Sur ces 54 heures d’angoisse, qui se solderont par la mort des quatre terroristes et de trois passagers, Ferhat Mehenni livre une analyse politique et historique de faits, et une réflexion sur le terrorisme islamiste à travers le monde. »

 

 

 

 

 

 

Il remporte la médaille d’or et arbore le drapeau de la Kabylie

hBelle entrée du drapeau de la Kabylie dans les compétitions internationales ! L‘athlète kabyle Ahmed Zenia a exhibé le nouveau drapeau de la Kabylie en recevant la médaille d’or du 3e Tournoi international du Shou Bo, qui s’est déroulé à Malézia en Italie.

Ahmed Zenia est un athlète kabyle de Fréha, connu pour son engagement en faveur de la Kabylie libre. Il l’a démontré encore cette fois-ci en portant haut le drapeau national kabyle lors de ce tournoi international. Recevant la médaille d’or, l’athlète a arboré le drapeau de la Kabylie dont les cérémonies de levée très réussies ont démarré un peu partout dans le monde depuis le 18 avril dernier.

Ahmed Zenia avait auparavant remporté la médaille d’or aux 4èmes Rencontres Internationales de TAI JI QUAN en groupes et compétition de Shou Bo, un art martial chinois à main nu, en mode Xiang Bo qui se sont déroulées en 2014, à Saint Germain en Laye.

Il avait porté un T-shirt en hommage à Amaziane MEHENNI assassiné en 2004 à Paris avec l’inscription « Tilelli i Leqvayel », qui signifie  » Liberté pour les Kabyles » et un drapeau amazigh !

 Il remporte la médaille d'or et arbore le drapeau de la Kabylie dans Actualité hh-165x300

hhh-300x168 Ahmed Zenia dans Actualité

Avec le grand maître Zumo

zenia-300x168 Amazigh

Ahmed Zenia, médaille d’or en 2014, France.

Les stars kabyles marchent avec le MAK et adoptent le drapeau de la Kabylie

Ce 20 avril 2015, l’événement est exceptionnel. Des chanteurs célèbres comme Kheloui Lounes, Boudjemaa Agraw, Oulahlou ou encore Zdek Mouloud ont décidé de rejoindre les marches du MAK, qui a réussi une exceptionnelle mobilisation à l’occasion de la commémoration du 35e anniversaire du « printemps berbère » et du 14e anniversaire du « printemps noir ».

A Bgayet, Agraw Boudjemaa et Oulahlou ont marché sous la bannière du MAK, geste fort de ces figures artistiques très engagées. Agraw a pris le nouveau drapeau de la Kabylie lors de la marche. Idem à Tizi-Ouzou pour Kheloui Lounes qui a porté le drapeau kabyle. Zdek Mouloud a marché aussi à Tizi-Ouzou.

La participation de ces célébrités aux marches du MAK qui revendique l’autodétermination de la Kabylie ont enthousiasmé la foule notamment les jeunes qui ont très apprécié que ces chanteurs reconnus marchent avec eux.

En France, lors de la grande cérémonie de levée du drapeau kabyle, plusieurs artistes kabyles comme Akli D et Djura ont marqué l’événement par leur présence.

Les stars kabyles marchent avec le MAK et adoptent le drapeau de la Kabylie dans Actualité ak1-225x300

AKLI D

b-300x225 Akli D dans Actualité

Boudjemaa Agraw

kheloui-225x300 Algérie

Kheloui Lounes

o-225x300 Autodétermination

OulahlouZdek Mouloud

 

20 avril : les Kabyles sur les traces des Catalans

MAK Kabylie La marche du MAK ce 20 avril a écrasé tous les pronostics. Des dizaines de milliers de marcheurs avec beaucoup de femmes et de jeunes filles ont répondu à l’appel du MAK pour revendiquer l’autodétermination de la Kabylie et lever à l’occasion le premier drapeau kabyle de l’Histoire.

Comment peut-on expliquer le succès sans équivoque du MAK ce 20 avril, alors que le RCD avec ses deux présidents (actuel et ancien) ont tenté de mobiliser leurs troupes en même temps pour l’officialisation de tamazight, langue des Kabyles ?

Plusieurs explications peuvent être avancées pour expliquer le raz de marrée du MAK notamment à Tizi-Ouzou. L’opposition de ce mouvement non-corrompu et qui n’a jamais eu d’accointances avec le pouvoir, sa manière de lutte en dehors des structures officielles de l’Etat algérien, le travail de terrain de ses cadres sont autant de raisons. Mais il se dégage à travers la mobilisation du MAK un net éveil des Kabyles qui ne croient plus au changement démocratique en Algérie et encore moins à un sursaut identitaire de ce pays, définitivement, il faut le dire, rangé sous la bannière arabo-islamique.

La revendication donc de l’autodétermination même si elle choque une partie des Kabyles qui continuent de cultiver l’espoir d’une « Algérie meilleure » a gagné du terrain, beaucoup de terrain. Les émouvants lever du drapeau de la Kabylie à Paris et dans d’autres villes d’Europe a aussi contribué à enthousiasmer l’opinion kabyle.

Enfin, le statu-quo algérien, le perte de crédibilité des partis politiques kabyles reconnus mais très divisés, la place dominante des islamistes en Algérie sont des arguments qui poussent la jeunesse kabyle à embrasser la cause souverainiste.

La Kabylie d’aujourd’hui tente de marcher sur les traces de la Catalogne. Mais peut-elle rêver d’une liberté sans pertes avec un régime algérien rompu à la violence ?

 

Pourquoi l’officialisation de tamaziɣt arrange-t-elle le MAK ?

Kabylie MAKDétrompez-vous ! Le pouvoir ne fera qu’aggraver le fossé entre l’Algérie et la Kabylie, si jamais les bruits sur l’officialisation de la langue amazighe viennent à se confirmer.

D’après des sites algériens, tamaziɣt sera consacrée dans la prochaine constitution révisée « langue officielle en second degré » en Algérie. Le pouvoir tente en effet de limiter l’influence grandissante de la cause kabyle incarnée par le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie. En officialisant cette langue, le régime algérien croit qu’il fera d’une pierre quatre coups : normaliser cette revendication sans vraiment changer la donne ; ôter un argument de taille à l’opposition kabyle reconnue incarnée par les partis du RCD et de moindre mesure du FFS ; mettre les Kabyles devant le fait accompli aux yeux de l’opinion internationale et enfin pouvoir contenir la revendication d’autodétermination du MAK.

Déjà langue « nationale » depuis avril 2002 suite aux sanglants événements du « Printemps noir », tamaziɣt serait donc promue langue officielle mais de « second degré », comprendre par là que la langue arabe sera toujours la privilégiée au sein de l’État algérien. Cette expression de « langue de second degré » confirmera aux yeux des Kabyles qu’ils sont réellement des citoyens de seconde catégorie dans leur propre pays. Ce qui ne sera que le reflet d’une réalité que beaucoup de Kabyles refusent de voir. Si le régime de Bouteflika peut effectivement normaliser cette revendication qui d’ailleurs ne mobilise plus la rue car passée au stade de la revendication politico-identitaire, il fera par contre un cadeau inestimable au MAK, contrairement à ce que l’on peut penser.

Cette officialisation affaiblira certainement les partis nationalistes algériens en Kabylie comme le RCD qui fait de cette revendication son principal cheval de bataille. Elle ôtera aussi le voile sur la grande partie des berbéristes kabyles hostiles à l’autonomie ou à l’indépendance de la Kabylie. Dans la foulée, les Kabyles auront à dissiper les doutes quant à l’inefficacité de l’officialisation de leur langue au sein de l’ensemble algérien. Même si l’opinion n’est plus dupe quant aux intentions du régime algérien, cette promotion de tamaziɣt en tant que langue officielle en second degré leur confirmera définitivement que leur langue a besoin d’un État kabyle, sans lequel, elle sera condamnée à la mort.

 K. P

Le drapeau de la Kabylie fait le buzz sur le net

La nouvelle a fait le buzz sur internet. L’annonce officielle du drapeau de la Kabylie mardi 10 mars 2015 par le Gouvernement provisoire kabyle a suscité des réactions multiples sur les réseaux sociaux notamment. Largement partagé, ce drapeau a provoqués des milliers de réactions. Débats, polémiques et échanges souvent intenses, les partisans et opposants du drapeau kabyle se sont affronté sans ménage. 

L’opération lancée par le MAK il y a deux ans a enthousiasmé l’opinion kabyle militante. En tout, 99 exemplaires de drapeaux ont été proposés au vote. Les élections ont eu lieux en Kabylie et dans de nombreuses villes d’Europe et d’Amérique du Nord.

Si la majorité écrasante des partisans d’une Kabylie libre ont salué chaleureusement le nouveau drapeau, les Kabyles et les Algériens hostiles au MAK et à l’idée d’un État kabyle se sont déchaînés après l’annonce. 

La proclamation officielle du drapeau kabyle aura lieu en Kabylie dont le lieu n’a pas encore été choisi et à Paris, place de la République annonce le GPK.

Le drapeau de la Kabylie est le 5e drapeau berbère qui vient rejoindre le drapeau amazigh, celui de l’Azawad, du Rif, des îles Canaries et des Chaoui.

Drapeau de la Kabylie

Drapeau de la Kabylie

C’est le Soleil qui tourne sur la Terre d’après le Coran

C’est dit. Le Soleil tourne autour de la terre et non le contraire. Selon les savants musulmans, la terre ne tourne pas. Ayant fait le buzz sur internet, un cheikh saoudien avait tenté d’expliquer maladroitement que le terre ne tourne pas. Il argumente avec le fait que si la terre tournait, on aurait qu’à suspendre un avion en l’air et attendre que Pékin s’approche. Le cheikh ignore donc dramatiquement que la terre est une planète avec son atmosphère qui tourne aussi.

Un autre savant argumente en tirant des versets du Coran : « Et le Soleil court derrière son stabilisateur, cela et la décision du Cher Savant » (Dieu).Pour le Cheikh Salah, invité sur un plateau de télévision, « oui, il n’y a aucun doute que c’est le Soleil qui tourne, puisque c’est le Coran qui le dit, contrairement à ce qu’on dit que c’est la Terre qui tourne ».

Autre verset utilisé par ce cheikh pour appuyer la version coranique est la parole d’Abraham qui s’adressait à Numrod en lui disant « Dieu a ramené le soleil de l’Est, essaye toi de le ramener pas l’Ouest ». Pour le cheikh Salah, « n’est pas musulman celui qui suit les théories modernes à la place du Coran ».

Le grand mufti de l’Arabie saoudite Ibn Baaz avait déjà décrété que « la terre est plate, celui qui déclare qu’elle est sphérique est un athée méritant une punition ». De même dans son « Maoussouat fatwas Ibn Baaz »( recueil de fatwas), il déclare que sera passible de la peine de mort « toute personne qui affirme que le soleil est immobile car cela revient à infliger un démenti au prophète et à tous les oulémas de l’islam qui sont d’accord pour considérer que celui qui inflige un démenti à Allah, à son prophète ou à son livre est un impie. Sauf repentir, il mérite d’être tué et privé de ses biens ».

Ainsi, dans les conseils donnés au professeur des manuels saoudiens* on peut lire : « Le professeur mettra l’accent sur la course du soleil et sur le fait que les textes du Livre et de la sunna confirment la circulation du soleil, qui le met constamment en mouvement d’un endroit à un autre-il ne reste pas fixe, mais plutôt flottant dans l’espace ».

(*) Principes de géographie physique, classe de 5e.

Kabylie Politique

Image de prévisualisation YouTube

Charlie Hebdo : des Kabyles se rassemblent à la mémoire des victimes

Des militants kabyles ont organisé dans la matinée d’aujourd’hui un rassemblement de solidarité avec les familles des victimes de l’attentat terroriste ayant ciblé le journal satirique Charlie Hebdo à Aokas. Ils ont brandi des pancartes sur lesquelles était écrit « Nek d Charlie » (Je suis Charlie NDLR) accompagnées d’une banderole « La Kabylie solidaire avec Charlie Hebdo » et de drapeaux berbères.

Le rassemblement lancé sur les réseaux sociaux a été observé en face de la poste de la ville d’Aokas à l’est de la wilaya de Bejaia en Kabylie.

Pour rappel, l’attaque terroriste menée hier dont le bilan est de 12 morts a connu une victime kabyle. Mustapha Ouarad, correcteur au sein du journal satirique Charlie Hebdo a trouvé la mort en compagnie de ses collègues. Originaire du village d’Ait Larba dans la commune d »At Yani, en Grande Kabylie, Mustapha Ouarad était l’un des brillants correcteur de presse et d’édition qui était présent à cette réunion de rédaction qui s’est avérée fatale pour l’équipe du journal.

A Paris, la cérémonie de proclamation du drapeau national kabyle prévue pour le 11 janvier -la veille du nouvel an berbère- a été reportée à une date ultérieure.

 10915280_878007542244089_7696738344848760297_n 10926231_878007622244081_7516737685947816370_n

Charlie Hebdo : rassemblement en Kabylie samedi 10 janvier

Fidèles à leur combat contre l’islamisme, de jeunes activistes kabyles d’Aokas ont appelé à un rassemblement de solidarité avec les familles des victimes de l’attentat terroriste ayant ciblé le journal satirique Charlie Hbdo et avec le peuple français visé par la barbarie intégriste. L’appel en question a été lancé sur les réseaux sociaux. Le rassemblement aura lieu le samedi 10 janvier prichain à 11h, en face de la poste de la ville d’Aokas à l’est de la wilaya de Bgayet.

Pour rappel, l’attaque terroriste menée hier dont le bilan est de 12 morts a connu une victime kabyle. Mustapha Ouarad, correcteur au sein du journal satirique Charlie Hebdo a trouvé la mort en compagnie de ses collègues. Originaire du village d’Ait Larba dans la commune d »At Yani, en Grande Kabylie, Mustapha Ouarad était l’un des brillants correcteur de presse et d’édition qui était présent à cette réunion de rédaction qui s’est avérée fatale pour l’équipe du journal.

Charlie Hebdo

Charlie Hebdo : un Kabyle parmi les victimes

Mustapha OuaradMustapha Ouarad, correcteur au sein du journal satirique Charlie Hebdo a trouvé la mort en compagnie de ses collègues lors de l’attaque terroriste menée hier dont le bilan macabre est de 12 morts. Originaire du village d’Ait Larba dans la commune d »At Yani, en Grande Kabylie, Mustapha Ouarad était l’un des brillants correcteur de presse et d’édition qui était présent à cette réunion de rédaction qui s’est avérée fatale pour lui.

12345...38

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci