Kabylie : complot sans précédent contre le MAK

Bouaziz Ait Chebib, président du MAKUn complot sans précédent se prépare pour arrêter l’élan extraordinaire provoqué par le MAK (Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie) au sein du peuple kabyle. D’anciens prétendus militants du MAK devenus soit membres du mouvement algérien « Barakat » qui était d’ailleurs un échec, soit du MCB ressuscité, ainsi que quelques anciens militants du FFS et du RCD ont initié une réunion à Akbou le 29 mai passé sous le sigle ressuscité « Le Forum ». Objectif, « tracer la voie à une sorte d’alternative au MAK », selon un des participants.

Ce projet criminel tendant à initier un mouvement autonomiste sous le fallacieux argument que le MAK avait « abandonné l’objectif de l’autonomie en faveur de l’indépendance » ne tient pas la route bien sûr. Car le MAK qui avait orienté son projet vers « l’autodétermination », a voulu rassembler le maximum de Kabyles autour de ce projet qui inclut ainsi les partisans de l’autonomie et ceux de l’indépendance, tout en se conformant au Droit international.

Mais alors, pourquoi les résidus du MAK et d’autres sigles cherchent-ils à créer un mouvement autonomiste? Décidément une seul explication peut être avancée : l’ego. Car après le retrait de ces « militants » du MAK, ils croyaient que ce mouvement allait s’affaiblir. Mais c’était sans compter sur la détermination des patriotes kabyles. L’extraordinaire mobilisation du MAK ces deux dernières années notamment les démonstrations de rue le 27 avril 2014 et surtout le 20 avril dernier, les actions de proximité, les levers historiques du drapeau kabyle en Kabylie et à l’étranger ainsi que l’accueil favorables de la cause kabyle dans les milieux occidentaux ont provoqué un profonde panique de ces voix marginales, qui se croyaient importantes et décisives. Cette culture de l’ego est malheureusement encore prégnante chez nombre de militants kabyles qui ont le culte de la personnalité: « après moi c’est la mort ».

Il ne fait aucun doute que leur démarche criminelle ne suscitera point d’intérêt chez les Kabyles, puisqu’ils avaient déjà tenté de les mobiliser au travers d’un MCB ressuscité durant le printemps berbère de 2014, mais aussi lors d’autres assises pour « l’autonomie » de la Kabylie. En revanche, leur stratégie va frapper le conscient des Kabyles profondément traumatisés par les divisions du passé entre le FFS et le RCD, la scission du MCB lors du boycott scolaire en 1995 et du mouvement citoyen lors du printemps noir à partir de fin 2003. Avec un coup de pouce des médias algériens très hostiles au MAK et des cercles du pouvoir, ces prétendus autonomistes risquent de perturber la marche des Kabyles vers l’autodétermination, en donnant l’impression d’une division au sein du courant nationaliste kabyle.

Le président du MAK, M. Bouaziz Ait Chebib sentant le coup venir avait rendu public un long bilan du MAK des 14 années de son existence et a profité pour mettre les points sur les « i » : «L’autodétermination à un autre avantage par rapport à la situation kabyle, que ce soit au sein du MAK ou dans la mouvance kabyliste de manière plus générale, elle a l’avantage, non négligeable de n’exclure ni l’autonomie ni l’indépendance qui restent des options parmi d’autres. Ces deux options, majoritaires chez les militants kabyles, se complètent et convergent toutes les deux vers l’avènement d’un Etat Kabyle».

Pourtant, dans le passé, le MAK a vécu quelques crises sans l’affaiblir, comme lors de la succession de M. Mouloud Mebarki à M. Mohand Larbi Tayeb à la tête de la présidence par intérimdu MAK, après que le président fondateur M. Ferhat Mehenni était désigné comme président du Gouvernement provisoire kabyle en exil. M. Larbi Tayeb ainsi que quelques cadres n’ont pas tenté de de déstabiliser le MAK et ont préféré se retirer dans la dignité. Preuve de leur patriotisme sans égal qui ont su mettre l’intérêt de la Kabylie avant le leur. D’ailleurs, ces derniers ont plus au moins renoué avec le mouvement.

 

 

 

Commentaires

  1. Ait Amar dit :

    LA « SEQUENCE D’APRS « , LE COUP SUIVANT…..

    C’est ce à quoi il faut penser, réfléchir vraiment: après toutes les réunions secrètes et les déclarations des Animateurs du Manifeste, leurs  » yeux doux  » au RCD, leur participation à la Marche du RCD (le 3 Octobre 2015) à Tizi-Ouzou, le retour de Said Sadi, les tentatives de relookage de celui-ci et de son parti, les perspectives électorales à venir, sa prochaine candidature à l Présidentielle (Boutef’ est mourant)……

    Les gens du Manifeste sont là pour siphonner le MAK, ils approchent les militants, manœuvrent, s’activent… » soutiennent  » (hypocritement et avec intérêt et calculs) le MAK contre les  » attaques hostiles  » de Louisa la folle agente du DRS…..

    Tout ça ne laisse aucun doute sur les mauvaises intention sur ces concurrents revanchards et animés de vengeance et d’animosité évidente contre le MAK et ses dirigeants

  2. Amokrane dit :

    la présence des Animateurs du Manifeste à la récente marche (03/10/2015) du RCD à Tizi-Ouzou confirme les supputations selon lesquelles ces gens vont rouler pour le RCD et Said Saadi aux prochaines échéances électorales et politiques. On le sait ces gens du Manip’peste sont très hostiles au MAK-GPK, au FFS et au MCB (même mort)…. Le texte a été écrit essentiellement par un sulfureux journaliste (ancien détenu -1980 et 1985-, co-fondateur du RCD, qu’il a quitté par la suite, puis s’est réconcilié avec Said Samedi et Ali Yahia en 2011, dans le cadre de la CNrCD….Bref !

    Le désarroi et la désaffection à l’égard des partis, sont tels qu’aucune formation politique ne peut mobiliser ou drainer des foules, hors des dates commémoratives ou festives (20 Avril, etc.). La population en a marre des partis particiaptionnistes, électoralistes,  » attirés irrésistiblemnt la mangeoire « , couureant les profis et les avantages divers et variés, en cautionnant les stratégies du pouvoir…..

    Le RCD tente de se relooker, de changer de look, et entreprend de se redéployer en Kabylie, aidé comme toujours par les durs du Régime militaire, et en s’appuyant sur les gens du Manip’peste, comme  » béquille  » pour siphonner le MAK, mais les cercles militants et oppositionnels radicaux n’ont jamais pardonné au RCD et à ses  » dirigeants  » leur allégeance aux Généraux criminels et mafieux de la sinistre SM-DRS, qui est la main de fer et le bras politique du Pouvoir dictatorial militaro-mafieux…..

    Or, de nos jours, tout le monde sait que le RCD un parti créé  » avant termes  » par l’aile ultra du Régime dictatorial militaire, le Clan Belkheir-Ayyat-Belkaid-Khédiri / amarré à la SM) en l’occurrence pour neutraliser et casser le MCB, mouvement  » populaire, rassembleur, fédérateur, très oppositionnel  » , ce dont le Pouvoir militaro-mafieux craint vraiment…Et que le RCD demeure encore et toujours un parti-officine, au service du néo-DRS. Comme tous les partis, le RCD n’a rien d’oppositionnel, ne remet pas en cause le Régime militaire, ne dénonce pas ses crimes de masse…..

  3. ifer dit :

    Mais vous n’avez pas honte! les personnes que vous insultez sont des militants connus, ils ne sont pas d’accord avec vous mais ce sont des militants qui en plus ont soutenu le MAK contre Louisa Hanoune et aujourd’hui ils complotent contre le MAK !

  4. Aghiles dit :

    - revu & corrigé –

    Il ne faut surtout pas céder à ces  » concurrents  » belliqueux, offensifs, va-t-en-guerre, arrogants et zélés, condescendants et provocateurs. D’ailleurs, et on l’a bien remarqué, leur réaction viscérale et épidermique révèle plus leur amateurisme et une posture victimiste et naïve, qui montre plutôt leur faiblesse, et ils n’ont ni leader d’envergure, ni personnalité dotée de charisme ou d’aura, ni capacité de mobilisation, encore moins, un quelconque champ d’audience. De plus, ils interviennent auprès de tous les sites kabyles pour demander la suppression des commentaires virulents qui les gênent, les dérangent, les blessent ….par les vérités exprimées. Il faut ajouter aussi que certains de ces » concurrents » (très » conflictuels « , cultivant l’adversité et l’animosité…) ne cachent pas leur ferme volonté de contrer notre parti, en créant le leur, et avaient fait moult déclarations hostiles, dans ce sens, publiées par les médias contrôlés par l’aile dure du pouvoir d’Alger. Ce qui nous renseigne sur leur obédience et leurs (certains d’entre eux) liens avec les officines……

    Oui pour le débat d’idées et le respect mutuel (vraiment mutuel), ainsi que la volonté de pacifier les rapports, et les contacts (francs et transparents) quand ils sont possibles, mais pas d’accord pour céder à ce qui s’apparente vraiment  » à l’offensive, à l’attaque  » , prenant prétexte de commentaires d’internautes qui n’engagent en rien la responsabilité du mouvement ou de ses dirigeants……

    Bien plus, et c’est amplement révélateur, ces gens là veulent bannir le droit et la liberté d’exprimer des postions très  » oppositionnelles, engagées et accusatrices  » contre le pouvoir dictatorial régnant. Quant aux internautes se réclamant ouvertement du parti, entre autres Baql, Amanay, Amsadsiman, etc., eux sont restés dignes et ont su apporter la contradiction aux adversaires avec un sens élevé de la persuasion puisé dans les Rhétoriques d’Aristote, de Perlman et d’autres maitres de l’art élocutoire…..

  5. Aghiles dit :

    Il ne faut-il surtout pas céder à ces  » concurrents belliqueux,  » offensifs « , va-t-en-guerre, condescendants et provocateurs. D’ailleurs et on l’a bien remarqué, leur réaction viscérale et épidermique révèle plus leur amateurisme et une posture victimiste et naïve, qui montre leur faiblesse, et ils n’ont ni leader d’envergure, ni personnalité dotée de charisme ou d’aura, ni capacité de mobilisation, encore moins, un quelconque champ d’audience. De plus, ils interviennent auprès de tous les sites kabyles pour demander la suppression des commentaires virulents qui les gênent, les dérangent, les blessent ….par les vérités exprimées. Il faut ajouter aussi que certains de ces  » concurrents  » (très  » conflictuels « , cultivant l’adversité et l’animosité…) ne cachent pas leur ferme volonté de contrer notre parti, en créant le leur, et avaient fait moult déclarations hostiles, dans ce sens, publiées par les médias contrôlés par l’aile dure du pouvoir d’Alger. Ce qui nous renseigne sur leur obédience et leurs liens certains avec les officines……

    Oui pour le débat d’idées et le respect mutuel (vraiment mutuel), ainsi que la volonté de pacifier les rapports, et les contacts (francs et transparents) quand ils sont possibles, mais pas d’accord pour céder à ce qui s’apparente vraiment  » à l’offensive, à l’attaque « , prenant prétexte de commentaires d’internautes qui n’engagent en rien la responsabilité du mouvement ou des ses dirigeants……

    Bien plus, et c’est amplement révélateur, ces gens là veulent bannir le droit et la liberté d’exprimer des postions très  » oppositionnelles  » contre le pouvoir régnant. Quant aux internautes se réclamant ouvertement du parti, entre autres Baql, Amanay, Amsadsiman, etc., eux sont restés dignes et ont su apporter la contradiction aux adversaires avec un sens élevé de la persuasion puisé dans les Rhétoriques d’Aristote, de Perlman et d’autres maitres de l’art élocutoire…..

  6. Augustin dit :

    T’el est pris qui croyait prendre.
    Une bande de renégats, rejetaient de partout. Des anciens du FFS des récalcitrants du RCD ainsi qu’un résidu du défunt MCB, sous la houlette des exfiltrées algérianistes qui avaient rejoint le MAK à ses débuts dans un but bien précis. Veulent nous resservirent le plat historique de la désunion Kabyle.
    En effet dans une tentative de semer la discorde au sein du foyer Kabyle, ils nous remettent à jour la recette des clivages que nous avons consommée à outrance dans les années 80/90, pour au final nous maintenir dans le statu quo.
    Le MAK est venu, pour foutre un grand coup de pied dans ce bourbier. Sans accréditation , ni aucune existence officielle, il a su s’imposer , fédérer autour de lui toutes les volontés sincères qui aspirent à une Kabylie meilleure.
    La réussite du MAK sur les plans local et international fait du mal à tous ces algérianistes, qui dans un sursaut de désespoir tirent des cartouches mouillées. Au final ils croyaient piégé le MAK avec leur manifeste, en réalité ils se retrouveront tous au pied du mur, car l’acteur principal dans cette histoire, c’est le Peuple Kabyle, est ce dernier la démontrer sur le terrain le 20 avril dernier, est continu de le faire à chaque cérémonie de lever de Drapeau Kabyle.
    Les signataires de ce manifeste feraient mieux de se poser la question essentielle, relative à leurs éjections de toutes les institutions qu’ils ont fréquentaient, ils remettront peut-être en cause, ou accepteront leurs rôles de galeux pestiférés.
    AYADI Augustin Bougie

  7. djill dit :

    Vive le MAK éternel

  8. djill dit :

    Ça recommence encore a comploter pour diviser les kabyles., le MAK c’est la force tranquille de la kabylie, c’est le seul espoir pour faire barrage

Laisser un commentaire

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci