• Accueil
  • > Actualité
  • > Face à l’adhèsion populaire au MAK, la presse algérienne manœuvre

Face à l’adhèsion populaire au MAK, la presse algérienne manœuvre

Marche MAK Tizi-Ouzou 20/04/2015Comme à l’accoutumée, la presse algérienne, arabophone et francophone, a tenté de minimiser l’ampleur de la démonstration du MAK lors des marches du 20 avril. Les comptes-rendus varient entre tentatives de contenir cette forte mobilisation des souverainistes kabyles dans des propos généralistes, censure directe ou encore à recourir à une incroyable imagination comme l’a fait le quotidien proche des services secrets algériens « L’Expression » qui a parlé de 200 marcheurs du MAK et a contrario de 3000 manifestants pour la marche du RCD !

Les quotidiens francophones privés ont tenté de noyer la mobilisation du MAK dans les marches du RCD à l’image du quotidien « Liberté ». Seul le journal « El-Khabar » avait donné une information plus au moins objective parlant d’une marrée humaine du MAK. El Watan lui, par souci de ne pas se discréditer comme l’année dernière a estimé que « la marche du Mak a fait une grosse impression par le nombre des marcheurs ».

L’autre point commun des comptes-rendus des journaux algériens, c’est la censure totale des levées du drapeau de la Kabylie observées dans les trois chefs-lieux kabyles et dans la diaspora la veille. Événement qui s’est tenu dans une émotion exceptionnelle. Ceux qui ont parlé de cette levée historique ont détourné le sens : « El Watan » a parlé de « levée du drapeau berbère » et « Liberté » de « drapeau du Mouvement (MAK Ndlr). La presse n’a pas aussi mentionné la participation des célébrités artistiques kabyles comme Agraw, Kheloui Lounes, Oulahlou ou encore Zdek Mouloud aux marches du MAK. C’est dire que les médias algériens osent donner des leçons de démocratie au régime d’Alger ! 

Naturellement, à travers les années, l’opinion kabyle n’accorde plus comme avant de la crédibilité aux journaux algériens et les réseaux sociaux ont fini par écraser les médias radio-télévisés et la presse écrite. 

Très actifs en effet sur internet, les militants du MAK qui possèdent une multitude de sites et de pages sur Facebook arrivent à contourner l’obstacle de la censure médiatique et à fédérer les Kabyles autour de la revendication d’autodétermination. Ils ont prouvé le 20 avril dernier que l’emprise de la presse sur la rue est quasiment nulle. 

Masnsen T-O.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci