• Accueil
  • > Actualité
  • > Louisa Hanoune : la béquille chargée de déstabiliser la Kabylie

Louisa Hanoune : la béquille chargée de déstabiliser la Kabylie

Louisa HanouneEn s’en prenant encore une fois au Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK), Louisa Hanoune, qui joue plus le rôle de béquille d’Abdelaziz Bouteflika que celui de secrétaire général de son parti aura démontré toute la capacité de nuisance non pas d’elle mais du pouvoir arabo-islamique envers la Kabylie.

L’indétrônable cheffe du Parti des travailleurs a en effet affirmé aujourd’hui qu’elle n’exclut pas « l’éventualité d’une implication du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) dans l’enlèvement et l’assassinat du ressortissant français, commandités de l’étranger afin de placer la région sous protection internationale », selon des propos rapportés par l’agence algérienne APS.

N’étant pas encore au courant que le MAK a évolué dans son projet qui est passé de l’autonomie à l’autodétermination, Mme Hanoune suggère ainsi que le MAK est impliqué on ne sait par quel miracle dans la décapitation d’un citoyen français.

Ainsi, Hanoune a voulu connecter le seul et unique mouvement qui prône ouvertement la laïcité en Afrique du Nord de surcroît viscéralement anti-arabistes et anti-islamistes avec les barbares de l’État islamique !

Nous n’avons pas besoin d’argument pour démontrer la perversité et l’anti-kabylisme qui l’anime. Mais nous tenons quand même à rappeler certains faits.

Durant le massacre des kabyles par le pouvoir entre 2001-2003, elle a participé aux élections législatives en mai 2002 et réussi à avoir un groupe parlementaire sur le dos des Kabyles dont 99% avaient rejeté ce vote. Elle a aussi rejeté par ses pseudos députés une proposition de faire du nouvel an berbère « Yennayer » une journée fériée. Ses accusations répétitives contre le MAK n’étonnent donc pas, elle qui avait accusé le mouvement citoyen de Kabylie en 2004 de rouler pour les Américains !

En juin 2010, elle a accusé l’Union européenne (UE) d’encourager « la dislocation et la division de l’Algérie en finançant le MAK de l’aventurier Ferhat Mehenni ». En mai de la même année, elle affirme au quotidien proche du pouvoir « Le Jour d’Algérie » que «le soutien d’Israël et des USA au MAK est dangereux. Le même mois elle qualifie « les autonomistes » du MAK d’aventuriers fascisants ».

En août 2011, Louisa Hanoune accuse le président du GPK Ferhat Mehenni d’intelligence avec l’Occident. En septembre, elle accuse le MAK d’être « soutenu par des groupes inféodés à Israël ».

En avril 2012, elle lance ridiculement dans un meeting électorale à Tizi-Ouzou « ulac l’MAK ulac » en réponse aux jeunes qui criait « ulac l’vut ulac ».

Bref, il ne se passe pas un seul mois sans qu’elle ne s’attaque au MAK. La haine des Kabyles et du MAK de cette soi-disant trotskiste-athée mais qui lance des « Allah Akbar » dans ses meetings anti-juifs est nettement exacerbée tant que ce mouvement mobilise largement les foules dans les rues.

Mais cette fois-ci, son discours dangereux ne peut pas passer inaperçu. Accuser le MAK d’être impliqué dans un attentat terroriste visant un touriste français est un appel au pouvoir pour mener une guerre contre la Kabylie. C’est aussi un appel au silence de la communauté internationale sur ce qui se passe en Kabylie.

Louisa Hanoune qui n’a pas soufflé mot durant la répression sauvage de la marche pacifique du 20 avril dernier commémorant le Printemps berbère, devrait plutôt poser la question à son maître Bouteflika : pourquoi a-t-il libéré et amnistié des dizaines de milliers de terroristes dont les exécuteurs de Hervé Gourdel faisaient partie avant de reprendre le maquis.

Kabylie Politique

 10665327_736192653121720_7715218227024990191_n

 

 

 

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci