Archive pour avril, 2014

Marche du MAK : des milliers de Kabyles attendus demain à Tizi-Ouzou

10308569_1462785553957902_1143310757348310726_nLe MAK veut «laver l’affront du 20 avril». Des milliers de manifestants sont attendus demain 27 avril en prévision de la grande marche à laquelle avait appelé le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK).

Tout est mis en place pour la réussite de cette marche dont les principaux slongans sot la condamnation de la lâche répression du 20 avril et exiger l’utodétermination de la Kabylie. La Congrès mondial amazigh (CMA) et le Mouvement autonomiste chaoui (MAC) ont apporté leur soutien au MAK.

Pour rappel, aucun journal algérien n’a diffusé l’appel qui leur avait été envoyé par la direction du MAK.

MAZIGH.

Algérie: la presse privée censure le MAK

P10202481-790x347

La presse algérienne privée qui se dit grossièrement «indépendante» a montré encore une fois qu’elle ne diffère pas trop de la presse arabophone. Lors des marches du 20 avril, tout le monde sait que c’est bel et bien le MAK qui a appelé, encadré et mobilisé les foules. Des marches auxquelles se sont joints des cadres du RCD et de mystérieux « anciens animateurs du MCB ».

 Au lendemain de cette marche sauvagement réprimée à Tizi-Ouzou et pour ne pas donner une dimension importante au MAK, la presse privée particulièrement El Watan a honteusement relégué le MAK pour attribuer la marche à un mystérieux MCB, au RCD et même au …. FFS !

Hors tout le monde sait que c’est à cause de l’appel du MAK que la marche était réprimée comme toutes ses actions dans le passé. Depuis trois ans, toutes les manifestations du MAK étaient interdites à Tizi-Ouzou sauf celle du 20 avril. Le régime avait décidé le 20 avril 2013 d’interdire la marche du MAK si ce n’était que l’appel était aussi fait par le RCD. 

Face à la consternation des internautes kabyles, El Watan a été obligé de modifier sont article publié le 20 avril pour inclure le MAK. D’ailleurs, en manque grave de professionnalisme, l’URL de l’article reste toujours là comme étant le MCB qui a été réprimé !  (1)

Les commentaires laissés par les militants du MAK sur son site sont systématiquement censurés et ce journal inféodé au groupe d’anciens officiers de l’armée française continuent à parler d’un pseudo MCB.

Le plus condamnable est que l’appel envoyé à tous les journaux algérien par la direction du MAK en prévision de la marche populaire du 27 avril a été censuré !

Dire que la presse privée dont les éditeurs s’enrichissent sur le dos des pauvres journalistes parle de censure des médias publics !

(1) http://www.elwatan.com/actualite/celebration-du-printemps-berbere-la-marche-violemment-reprimee-a-tizi-ouzou-21-04-2014-254200_109.php

Akli. B.

Le MAK appelle les Kabyles à converger vers Tizi-Ouzou le 27 avril prochain

MAK KabylieLe Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) ne désarme pas. Après la brutale répression de la manifestation du 20 avril à Tizi-Ouzou qui a fait des dizaines de blessés et d’arrestations, il appelle tous les citoyennes et citoyens kabyles à participer en masse à une marche grandiose le 27 avril prochain à 11h à Tizi-Ouzou.

Pour le MAK « les événements intolérables de ce 20 avril qui a vu le régime algérien renouer avec ses pratiques scélérates ne peuvent rester sans suite. Le peuple kabyle ne peut accepter de se laisser agresser sur son propre territoire par des agents de la haine et du désordre au service d’un régime fasciste et colonial », indique une déclaration signée par son président M. Bouaziz Ait-Chebib, lui aussi blessé au pied lors de la répression du 20 avril dernier.

« Pour la première fois depuis le printemps noir de 2001, au cours de la marche organisée par le MAK ce 20 avril à l’occasion de la double commémoration du printemps Amazigh et du Printemps Noir, une répression féroce s’est abattue sur le peuple kabyle à Tizi-Ouzou. Les brigades de la répression algérienne ont fait preuve d’une extrême violence contre des manifestants pacifiques et ont procédé à des centaines d’arrestations parmi les citoyens kabyles, les militants et les sympathisants du MAK », rappelle le MAK qui ajoute que « Des photos et des vidéos sans appel montrent le zèle et l’extrême violence de la répression perpétrée par les brigades répressives algériennes face à des citoyens kabyles pacifiques, armés de leur seul courage mais fortement convaincus de leur droit inaliénable à vivre librement sur la terre de leurs ancêtres, conformément à leur langue, leur culture et leur civilisation, plusieurs fois millénaires ». 

Cette deuxième manifestation à laquelle tous les Kabyles sont appelés à rejoindre se veut comme une occasion pour  « commémorer comme il se doit le double anniversaire du printemps berbère et du printemps noir » ; « exiger le droit à l’autodétermination du peuple kabyle » et  « la répression policière en Kabylie ». 

L’itinéraire de la marche est le même que celui tracé le 20 avril à savoir de l’université de Hasnaoua à l’ancienne mairie. Pour rappel, l’opinion kabyle a été choquée par les images de la répression de la marche du 20 avril à laquelle avait appelé le MAK soutenu par d’anciens membres du MCB et de cadres du RCD. Elle constitue un énième affront au peuple kabyle.

Akli. B.

Preuves irréfutables de la répression le 20 avril 2014 et non 2001

A travers cette vidéo, l’opinion kabyle et internationale comprendra facilement avec des preuves claires que la répression sauvage de la Marche du MAK se déroulait bel et bien le 20 avril 2014 et non lors du Printemps noir 2001, comme tentent de le faire croire le régime manipulateur et la pseudo commission d’enquête de la DGSN algérienne. 

Image de prévisualisation YouTube

 

Vidéo Choquante – Massacre en Kabylie – Marche du MAK – 20 avril 2014

Des dizaines de militants du MAK venus participer à la grande marche du 20 avril 2014 ont été sauvagement réprimés par les forces de l’ordre algériennes. Même le président du MAK, Bouaziz Ait Chebib a été la cible d’un tir à balle en caoutchou l’ayant blessé au pied. 

Le MAK a appelé hier lundi toute la Kabylie à converger vers Tizi-Ouzou pour une marche populaire pour le dimanche 27 avril afin de condamner la répression et exiger le droit à l’autodétermination du peuple kabyle. 

 

Image de prévisualisation YouTube

L’inconnu parle de l’élection présidentielle en Kabylie

bouteflika-Kabylie« Plus ces chiens taperont sur le MAK, plus la Kabylie sera soudée derrière le MAK. Le nain grabataire d’El Mouradia ira bientôt pourrir en enfer, la Kabylie sera toujours la, toujours debout, plus que jamais rebelle et fier de son identité amazighe !

Avant de crever ce cadavre ambulant aura au moins vu qu’il ne sera jamais le président de la Kabylie, vu les résultats minables qu’il a obtenus chez nous !

Les chiffres officielles bidonnés annoncent qu’il y a eu 120 000 personnes qui ont votés a Tizi Ouzou sur 780 000 votant soit moins de 20%. Ces chiffres peuvent facilement être divisé par deux, ce qui veut dire qu’à peine 65 000 personnes sont allées voter. Sur ces chiffres on annonce des chiffres bidonnés de 56% qui auraient voter pour le nain… Ce qui veut dire à peine 35 000 personnes… si on opte les militaires, les gendarmes, les membres de l’administration, les arabes qui vivent chez nous, cela veut dire qu’il y moins de 1% de Kabyles qui a voté pour ce nain, c’est a dire la proportion d’arrivistes, de laches et de traitres comme il y en as dans tous les peuples…

Le peuple kabyle peut être fier d’avoir envoyé massivement un bras d’honneur a ce nain qui sent la mort et à tous ses chiens qui sont envoyés chez nous pour se comporter en animal, mais qui jamais ne réussiront à nous dékabyliser !

Vive la Kabylie éternelle Vive le MAK, son président Bouaziz Ait Chebib Vive Ferhat Mehenni Vive l’indépendante de notre pays ! »

Un Inconnu 

Le président du MAK blessé par les tirs de policiers

Bouaziz Ait Chebib à Tizi-Wezzu. PH/SIWELA la tête de l’action du 20 avril, Bouaziz Ait Chebib, président du MAK a été blessé à la jambe par des policiers qui l’ont ciblé lors des émeutes qui ont éclaté suite à l’interdiction de la marche du 20 avril.

Bouaziz Ait Chebib,, seul devant les manifestants qui voulaient en découdre avec les policiers qui les empêchaient de marcher à Tizi-Wezzu, a été la cible d’un tir qui l’a atteint à la jambe.

Parmi les autres responsables du MAK qui étaient au devant de la marche et qui ont tenté d’éviter les dérapages, on dénombre plus de 5 autres blessés, dont un grièvement. M. Ait Chebib n’a pas quitté la foule qu’au moment où il ne pouvait plus se mettre debout. Des militants ont pris le soin de l’accompagner chez lui pour se reposer et subir les soins nécessaires.

Sur la photo, le président du MAK, seul entre les manifestants et les policiers, au moment où les autres figures connues d’autres organisations ont préféré se réfugier à l’intérieur de l’université.

aai
SIWEL 202135 AVR 14

Plus de 60 autonomistes kabyles arrêtés à Bejaia

MAK KabylieDes sources ont annoncé l’arrestation de plus de 60 personnes après les escarmouches qui ont éclaté à la fin de la grande marche populaire organisé par le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) dans la ville de Bejaia.

Dès la dispersion de la nombreuse foule qui a manifesté pour le droit du peuple kabyle à l’autodétermination, des jeunes se sont pris au siège de la wilaya, après les échos faisant état de la féroce répression de la marche du MAK à Tizi-Ouzou. 

« Entre 60 et 70 personnes ont été arrêtés hier (20 avril NDLR) à Bgayet (Bejaia). On parle qu’ils seront traduits en justice, a-t-on souligné.

Il est à souligné qu’une cinquantaine de manifestants du AMk ont été arrêtés dans les émeutes qui ont eu lieu à Tizi-Ouzou, dont certains sauvagement lynchés. 

Les marches commémorative du double anniversaire du Printemps berbère et du Printemps noir ont été caractérisées par une influence record de manifestants à l’appel du MAK. La marche de Tizi-Ouzou a été durement réprimée, tendis que celle de Bejaia et de Bouira ont été tolérée. Le MAK -non reconnu- est interdit d’activités en Kabylie par les autorités d’Alger. Toutes ses manifestations sont réprimées. Une des principales raisons de l’adhésion des Kabyles à son projet, perçu comme salvateur pour une province déchirée par l’insécurité et le désinvestissement provoqués par le régime ainsi que par les luttes de pouvoir local entre le FFS et le RCD .

Il est indéniable que le MAK a réussi le pari et la mobilisation du 20 avril dépasse toutes les manifestations organisées  depuis 10 ans. 

« Attention ! Le Pouvoir veut pousser le MAK à la violence »

Azul a Tiqvayliyin a Yiqvayliyen

Violences contre le MAK Le pouvoir terroriste Algérien vient de changer de politique à l’égard de la Kabylie, les violences préméditées et calculées de ce 20 Avril 2014 à Tizi wezzu ne sont qu’un plan criminel du pouvoir terroriste Algérien qui veut pousser le MAK et ses militants a se radicaliser et passer très vite à l’action armée. 
Le pouvoir Criminel Algérien a constaté que le MAK grandi avec une vitesse à laquelle il ne s’ attendait pas, ce qui lui fait peur c’est l’adhésion de toute la Kabylie au projet libérateur du MAK et qui aboutira politiquement.

Le pouvoir criminel d’Alger tente de pousser le MAK aujourd’hui et très vite, à la lutte armée avant qu’il ne soit trop tard pour lui, car avec une adhésion de millions de Kabyles à ce projet, même avec une intervention militaire ils n’auront pas raison de nous.

Ce pouvoir nous pousse à monter au maquis, maintenant pour nous traquer comme des terroristes, tuer des innocents et des personnes intègres et s’attaquer aux villages Kabyles au nom du MAK, comme ils avaient fait avec le FIS, Puis créer des milices Kabyles pour se défendre et nous combattre, par la suite nous éliminer afin de tuer cet espoir de liberté qui fera tomber même ce régime et qui changera la géopolitique de toute l’Afrique.

Frères et sœurs Kabyles, restez vigilants et gardez votre sang froid, le temps de se radicaliser et de passer à la lutte armée n’est pas encore arrivé. Continuons à travailler et à convaincre tous les Kabyles ! Ce jour là, nous seront sûr de les vaincre politiquement et militairement si cette option s’ impose.

Naravas Naravas

Union sacrée de la Kabylie, du M’zab et des Aurès

Le kabyle Ferhat Mehenni entre le Mozabite Kameleddine Fekhar et le Chaoui Yella Houha (PH/SIWEL)Rencontre historique sur le Parvis des droits de l’homme, à Paris, entre Ferhat Mehenni, le président du Gouvernement provisoire kabyle en exil, Kameleddine Fekhar, militant des droits de l’homme et défenseur de l’identité et de la culture mozabites et de Yella Houha, fondateur du Mouvement autonomiste Chaoui (MAC).

Le 20 avril 2014 restera dans les annales de l’Histoire des peuples amazighs.
La commémoration des printemps amazigh de 1980 et noir de 2001, événements fondateurs pour l’éveil de la conscience identitaire kabyle en particulier et amazigh (berbère) en général, a permis aux peuples frères que sont les Kabyles, les Mozabites et les Chaouis de se réunir sur le Parvis des droits de l’homme et de rappeler au monde entier leur droit à la liberté, au respect de leurs langues et cultures respectives et à l’autodétermination pour la Kabylie.

Le temps, ce luxe des seigneurs, joue pour les luttes justes et nobles des peuples autochtones contre leur oppresseur :

Les manifestants Kabyles ayant encore aujourd’hui subi à Tizi-Wezzu la répression féroce des forces de sécurité algériennes…

Les Mozabites, blessés dans leur chair, eux qui ont perdu une dizaine de leurs enfants dont 2 la semaine dernière suite aux violences des Arabes Chambas soutenus par la police algérienne…

Les Chaouis, blessés dans leur orgueil par les propos indignes et humiliants prononcés par Sellal le directeur de campagne de Bouteflika à leur encontre..

A noter que les Imazighen du Maroc ont, eux aussi, battu le pavé ce dimanche à Rabat pour la commémoration du 20 Avril.

Aujourd’hui, réunis dans la douleur et le malheur, demain, unis dans l’épanouissement de l’identité amazighe commune et dans l’émancipation de chaque peuple amazigh.

wbw
SIWEL 2002012 AVR 14

12

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci