Simple réponse à Rachid Boudjedra concernant le MAK

Simple réponse à Rachid Boudjedra concernant le MAK dans Actualité images-150x150M. Rachid Boudjedra, vous avez déclaré sur les colonnes d’un journal raciste, antisémite et antikabyle, en l’occurrence Echourouk, que « le mouvement de Ferhat Mehenni est dangereux. Ce monsieur avait entamé son mouvement (MAK ndlr) il y’a dix ans de cela, et on imaginait qu’ils’épuiserait, mais en réussissant à créer un accord avec le RCD, qui était un parti loin de ces idées, cela a donné naissance à une aile du RCD qui soutient Mehenni qui, quand il était seul, ne constituait pas une menace ».

Je passe outre votre façon méprisante à l’égard de M. Mehenni mais permettez-moi de vous corriger car vous semblez être dépassé par les événements : le MAK n’est pas un mouvement « de Ferhat Mehenni ». Il est présidé par M. Bouaziz Ait Chebib depuis son 2e congrès tenu à Bouzguène en décembre 2011. Quant à M. Mehenni, il est président du « Gouvernement provisoire kabyle » (GPK) proclamé à Paris en juin 2010.

Étant intellectuel, vous n’ignorez pas que tout mouvement de revendication d’essence pacifique ne constitue pas « un danger » ni « une menace » pour la stabilité d’un pays comme vous avez eu la facilité de le colorer.

Pour tout vous dire, je vous imagine mal entrain de qualifier devant des intellectuels canadiens ou espagnols les mouvements indépendantistes québécois, catalans ou canaries de « menace ». Ils risqueraient de vous apercevoir en statut d’intellectuel de seconde zone, c’est-à-dire d’individu borné dans des considérations au mieux irrationnelles au pire purement opportunistes.

Un intellectuel désintéressé et digne peut-il qualifier une revendication d’autonomie de dangereuse ? Et peut-il au demeurant user d’un tel langage sans expliciter ses affirmations ?

Le vrai danger que vous feigniez d’ignorer provient de votre Etat qui a mené une politique raciste envers le peuple kabyle privé jusqu’en 2013 de sa langue et de son identité. J’aurais aimé que vous dénonciez le racisme officiel dont sont victimes les Amazighs sur leur terre d’Afrique du Nord transformée par vos Etats en triste « Maghreb arabe ». Dans toutes les Constitutions qui ne nous concernent pas, il est clairement indiqué que « l’Algérie est un pays arabe ». À partir de là, même une réaction violente des autochtones est plus que justifiée.

Qu’avez-vous donc fait pour dénoncer le danger que constitue ce racisme contre les berbères ? Qu’avez-vous fait lorsque 30 ans durant, parler une langue autochtone était interdit dans un pays libéré par ses locuteurs ?Qu’avez-vous fait lorsque les jeunes kabyles tombaient comme des mouches entre 2001 et 3003 ? Pourquoi vous n’avez jamais eu le courage de qualifier votre Etat de raciste et de colonialiste envers les Berbères alors qu’il a adopté une langue étrangère (l’arabe NDLR) comme seule langue officielle et faisant partie d’une Ligue arabe qui rassemble tous les fascistes du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord ?

Si vous croyez que les Kabyles accepteraient à jamais le statut de sous-hommes au service du panarabisme, si vous croyez qu’on resterait éternellement les esclaves d’un pays qui ne veut pas évoluer, et bien vous vous trompez. En réalité, le vrai danger que vous redoutiez n’est pas tant la fin de l’Etat algérien, au demeurant pourri, instable et illégitime. Ce que vous craignez le plus c’est la fin de la domination politique arabo-islamique sur les Amazighs et particulièrement sur le peuple kabyle.

Enfin, je suis malheureusement certain que vous n’avez jamais pensé à lire le Projet du MAK. Je vous envoie donc le lien pour vous éclairer sur ses revendications.  Ce sera un début pour vous investir dans un vrai débat sur la question et faire l’économie de qualificatifs repoussoirs qui n’intéressent personne et qui n’apportent rien de nouveau.

Tanmirt. http://www.makabylie.info/spip.php?article62

 

Commentaires

  1. DAYEN-KANN dit :

    c’est la réponse du berger à la bergère.

  2. Samit dit :

    J’ai beaucoup lu Boudjedra à cause de son style que j’aimais, mais peu à peu je me suis rendu compte qu’il est un peu « baâthiste, » il n’a jamais cité la question berbère nulle part; pire, dernièrement sur Canal Algérie il a décrit « Nedjma » comme étant le roman fondateur de la littérature arabe, alors que ce roman est écrit en français, et que son auteur Kateb Yacine s’est toujours présenté comme berbère et jamais arabe; moi aussi j’ai fait une réponse à ce sujet sur youtube, la voilà:

    https://www.youtube.com/watch?v=GlOAupwXPFQ

  3. mourad dit :

    Boudjedra aurait pu s’éviter un autre affront. le pauvre, il veux jouer sur un terrain beaucoup plus grand que lui. nonobstant, il ne fait que confirmer son opportunisme. la réponse était juste. tanmirt.

  4. patriote kabyle dit :

    il n’y aura jamais d’entente avec les arabes qu’ils soient « intellectuels » ou simples citoyens. je dirai que la seule voie qui nous reste est l’indépendance. vive le MAK qui nous délivrera définitivement de la vraie menace arabo-islanique.

Laisser un commentaire

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci