Interview de Mouloud MEBARKI Secrétaire Général du MAK

Le prochain Congrès du MAK qui se déroulera en août 2011 donnera lieu à l’investiture d’un Président auquel reviendra « la lourde responsabilité de maintenir la mobilisation et devra parachever la construction théorique du futur Etat autonome kabyle » d’après Mouloud MEBARKI.

Kabyle.com : Azul M. MEBARKI vous êtes le Secrétaire Général du Mouvement de l’Autonomie de la Kabylie,  présentez-vous à nos lecteurs.

Je suis Secrétaire Général du MAK depuis le Congrès constitutif du Mouvement tenu le 14 août 2007 à Iγil Ali.
Professionnellement, j’ai une activité libérale dans le secteur de la construction.



Comment se porte le MAK en Kabylie ?

Le MAK va bien en Kabylie et ailleurs aussi. La structuration du Mouvement continue et son discours capte davantage de citoyens parmi les couches les plus diverses de notre peuple.
A mon sens, ce succès a pour première cause un langage de vérité tenu lors des meetings et des conférences. D’un autre côté, son engagement sur le terrain en faveur des libertés collectives et individuelles augmente considérablement sa crédibilité auprès des citoyens. La mobilisation massive du MAK en faveur des citoyens poursuivis en justice à Asqif (Michelet), Iγzer Amuqqran, Larvεa n At Iraten et Vgayet lui a conféré une dimension qui le place désormais comme un recours naturel de notre peuple.

Parlez-nous des futures élections pour la présidence du mouvement pour l’autonomie de la Kabylie.

Statutairement, le Congrès du MAK se tient tous les 4 ans. Nous sommes donc dans les temps et il aura lieu au cours de l’été 2011. Le Congrès n’a pas seulement pour objectif de désigner le Président du MAK. Il aura aussi et surtout la tâche de se hisser à la hauteur des aspirations du peuple kabyle. Le président qui sera élu et l’Exécutif qu’il aura nommé auront la lourde responsabilité de maintenir la mobilisation et parachever la construction théorique du futur Etat autonome kabyle avec le concours du Gouvernement Provisoire de Kabylie (GPK). Au sein du Mouvement, il n’y a pas et il n’y aura pas de leadership. La seule émulation se situe dans le degré de militantisme et l’engagement.

Au demeurant, le Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie n’est pas un parti politique traditionnel dans la mesure où il est appelé à s’auto-dissoudre en tant que tel dès que son objectif aura été atteint. C’est d’ailleurs l’une des raisons de sa stabilité organique et de son crédit auprès de notre peuple.
Je vous remercie.

Propos recueillis par Masnsen Azghemur

In www.kabyle.com

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci