Vivement la libération

maitre.jpg

Par : Zira

Vivement que nous soyons maîtres de nous-mêmes. Vivement que nous visitions notre passé sans peur de représailles, que nous vivions sereinement notre présent, que nous préparions l’avenir de nos enfants. Nous en avons assez de vivre sous tutelle.  Au début de l’indépendance, Mohamed Hilmi avait réalisé pour la télé un court métrage où il mettait en évidence les bons côtés de la vie en Kabylie. On imagine mal le tollé soulevé à ce propos. Comment? Il a osé primer la vie kabyle sur toute autre! L’opposition fut unanime! Si ce réalisateur avait campé une autre région d’Algérie pour servir de repère, personne n’aurait réagi! Car les autres régions d’Algérie, celles où l’on parle l’arabe, où l’on se dit arabe, ne sont pas honnies.

D’ailleurs, en Algérie, le mot « régionalisme » devrait être banni du langage car il est vide de sens. Par exemple, quand on se dit « algérois » cela ne signifie pas qu’on est un habitant de l’algérois, mais qu’on est d’ascendance turque -lequel héritage humain n’existe d’ailleurs pas, étant donné que les Turcs en question étaient des enfants enlevés à leur famille, turquisés et islamisés afin de servir l’immense empire ottoman islamique. Il y avait un décorum qui réunissait une caste qui s’y référait, cela s’arrête là.  Quant aux autres régions du pays, elles se disent arabes. Le fait régionaliste est, en vérité, identitaire.  Notre situation particulière et les brimades qui s’y rattachent, ont fait que nous voulons être vraiment à part. Pour ceux, kabyles, dont l’esprit est très vif au point de déceler la manipulation et le complot à mille lieues à la ronde, je dis qu’ils devraient voir ce qui est visible, c’est-à-dire l’oppression de la Kabylie, et avoir un peu de compassion pour ceux qui sont victimes de la répression arabo-islamique (Etat algérien et terroristes islamistes). Si, aujourd’hui, leur propre famille n’est pas touchée, cela pourrait arriver…un jour! Les Français, censés nous manipuler ne sont même pas au courant de ce qui nous arrive, ou, du moins, ils ne cherchent pas à le savoir. De plus, notre décision de nous libérer les importune plus qu’elle ne les comble de joie. Ils ont fort à faire avec les Arabes, leur violence, leur chantage, leur pouvoir financier…  

Commentaires

Laisser un commentaire

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci