Comment chasser Taskkurt avec Iḥiqel

perdrix.jpg Par: Ariless

Comme beaucoup le savent, ihiqel est la perdrix mâle. Il émet 2 type de chant, selon la saison: un chant pour attirer la femelle pendant la période des amours et un chant pour appeler ses congénères mâles ou femelle. Les kabyles chassaient la perdrix en se servant du mâle. Ils en attrapent un et le gardent pour l’utiliser. A l’aide d’une fine ficelle, ils l’attachent par une patte à un arbrisseau, souvent dans un champ de blé. Ils disposent les piéges (généralement des collets ou des piéges à ressort) tout autour du mâle, à une distance un peu plus grande que la longueur de la ficelle.Par son chant, la perdrix male attire ainsi ses congénères de passage ou les fait sortir des buissons, de la foret ou des ravins. Ils se font attraper sans problème.

Dans l’imaginaire populaire kabyle, le ihiqel qui collabore avec l’homme au malheur des siens a très mauvaise réputation. J’ai même vu des propriétaires, qui aiment pourtant tacriht net sekkurt, leur cracher dessus.

Les kabyles sont convaincus que ce ihiqel sait très bien ce qui attend les siens, mais les appelle pourtant. C’est donc un individu vil, traître, collabo, qui coopère en espérant continuer à avoir la vie sauve.

D’où l’expression: Iḥiqel yessawalen i gma-s ɣer lmut..

Littéralement: « le perdreau qui appelle son frère à la mort ».

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci