• Accueil
  • > Actualité
  • > 1er novembre 1954 : De la guerre d’Algérie au Gouvernement Provisoire Kabyle

1er novembre 1954 : De la guerre d’Algérie au Gouvernement Provisoire Kabyle

gpk.jpg

ANAVAḌ AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA

Présidence

1er novembre 1954 : De la guerre d’Algérie au Gouvernement Provisoire Kabyle

Le combat kabyle pour la liberté n’a jamais connu de répit

Le 1er Novembre 1954 a été le fait d’une poignée d’hommes déterminés. Aux atermoiements des « Centralistes » du mouvement indépendantiste algérien quant à une entreprise décisive contre le colonialisme, à la chasse aux Kabyles lancée dans ses structures de direction lors de la « crise berbériste » de 1949, répondit l’appel de la Kabylie à partir d’Ighil Imoula pour la lutte armée. Sans la Kabylie, la guerre d’Algérie n’aurait probablement ni eu lieu, ni abouti.

Le combat kabyle pour la liberté n’a jamais connu de répit.

- Dès juin 1830, des contingents entiers de combattants kabyles se sont portés à Sidi Ferruch, au-devant des troupes d’invasion pour suppléer la fuite des Turcs et de leurs supplétifs censés défendre le pays. Le grand cimetière de Dély Brahim où reposent les restes des combattants témoigne de cette première résistance.

- La Kabylie ne fut conquise qu’après la bataille épique d’Icherriden en 1857, près de 10 ans après la reddition de l’émir Abdelkader.

- En 1871, un soulèvement général en Kabylie a mobilisé près de 100.000 combattants

- En 1926, c’est une lutte politique qui impulse une nouvelle étape à la résistance, avec notamment la création de l’Étoile Nord-Africaine, un parti politique créé en France et composé dans son écrasante majorité par des ouvriers kabyles, aguerris au contact des luttes syndicales et des partis de gauche en Europe.

- En mai – juin 1945, au lendemain de la fin de la 2ème Guerre mondiale, la Kabylie levantine et son prolongement Nord-Constantinois ont déclenché, au prix d’une hécatombe, une énième révolte qui allait enfin sonner le glas de l’occupation coloniale.

Au fil du temps, toutes ces épopées de courage et de sacrifices ont cristallisé l’esprit de résistance et forcé une alliance de l’ensemble des régions d’Algérie pour aboutir au déclenchement de la lutte armée le 1er Novembre 1954.

Durant 7 ans et demi, les Kabyles ont vaillamment mené le combat libérateur au prix d’indicibles souffrances pendant qu’aux frontières de l’ouest et de l’est se préparait la mainmise du pays par la force brutale qui a confisquée l’indépendance si chèrement acquise.

Et depuis 1962, l’Algérie vit sous la chape de plomb d’un régime issu d’un coup d’état militaire perpétré par une “armée des frontières” qu’un farniente de 7 ans et demi a rendu guillerette.

Depuis 1962, la Kabylie vit la férule de ce même régime mettant tous les moyens en œuvre pour la dépersonnaliser, la réprimer, la saboter et la livrer au terrorisme islamiste qu’il nourrit et protège.

Comme le 1er novembre 1954, le 29/09/1963, la Kabylie s’est levée pour défendre son existence.( c’est à dire ??? c’est trop court me semble-t-il. il faudrait peut-être étayer un peu plus sur la reprise du maquis par les kabyles contre les usurpateurs de l’histoire)

Le 1er juin 2010, une autre poignée d’hommes (et de femmes) est à l’œuvre. Ses membres animés par le même esprit de liberté que leurs aînés de 1954, décidés à arracher l’autonomie de la Kabylie, ont mis sur pied pour la première fois de l’histoire, un Gouvernement Provisoire Kabyle, l’Anavad. Entre ces dates phares où la Kabylie a décidé de prendre son destin en main, la lutte est jalonnée de dates aussi prestigieuses que douloureuses comme le 20 avril 1980, le 5 juillet 1985, le 25 janvier 1990, le 11septembre 1994, le 25 juin 1998 et le 18 avril 2001 ayant déclenché l’épreuve la plus sanglante depuis 1963. 127 paisibles kabyles furent tués par les forces de répression algériennes. Préparons-nous à leur rendre, le 20 avril 2011, le plus vibrant des hommages en descendant dans la rue comme le 14 juin 2001

L’Anavad appelle le peuple kabyle à célébrer le 1er novembre dans la dignité pour honorer le sacrifice de ses aînés qui ont libéré leur patrie.

Le Gouvernement Provisoire Kabyle qui œuvre à la liberté et l’honneur de la Kabylie appelle l’ensemble de ses citoyens à resserrer les rangs par delà les clivages politiques. C’est la meilleure manière de rendre justice à son peuple et sauvegarder son intégrité physique et morale qui subit en ce moment-même les assauts du pouvoir par le harcèlement judiciaire et la terreur policière.

L’Anavad est le prolongement historique tant de l’esprit que de la lettre du 1er novembre 1954. Aujourd’hui, le régime algérien incarne le colonialisme d’hier, et le Gouvernement provisoire kabyle l’aspiration à la liberté, la démocratie et la justice.

Le 31 octobre 2010

P/L’Anavad, son Président : Ferhat At Sâid (Ferhat Mehenni selon l’état-civil colonial)


Sie officiel de l’Anavad, Gouvernement provisoire kabyle
http://www.kabylie-gouv.org/

Commentaires

  1. NAMANE dit :

    azul,tt ça c’est la pure virété historique , oui c’est vrais, je ss pour , seleument que fair aujourdhuit de dire ou de déclaré cette virité ou de ce taire ? que faire resté silencieux !? moi jai des justification sur le sujet et je voullez bien contacté le p/gpk (idamniw uskidivnara)

Laisser un commentaire

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci