Archive pour août, 2010

La chanson kabyle marginalisée: apartheid !

antikabyles.jpgL’Office national pour la culture et l’information a-t-il une dent contre les chanteurs d’expression kabyle ? Bien que la mission première de cet organisme étatique soit de veiller à la promotion de la culture algérienne, sa politique ne semble pas aller dans ce sens. Sinon comment expliquer que sur tous les programmes préparés par l’office pour cet été, on ne trouve pas de traces d’artistes d’expression kabyle très présents pourtant dans le domaine de la production artistique. Regardons de près le programme des soirées du Casif de Sidi-Fredj qui se sont étalées sur plusieurs semaines avant le Ramadan. Le seul artiste qui a échappé à l’exclusion, c’est le jeune Mohamed Allaoua. Et bien évidemment en face de ce nouvel apartheid qui s’installe, c’est une multitude d’artistes orientaux qui sont invités avec tous les honneurs à occuper la scène artistique algéroise. Et c’est malheureusement la même politique d’exclusion qu’on retrouve avec les soirées du Ramadan où les responsables d’un office, censés être au service de tous les artistes algériens, pratiquent une politique pour le moins douteuse à l’égard des chanteurs kabyles.

Source

 

Ghania chérif nous quitte

ghaniacherif57725465x348.jpgC’est une nouvelle qui vient de bouleverser tous les médias algériens. Notre consoeur et amie Ghania chérif, est décédée ce mardi matin après son long combat contre sa maladie. Journaliste et reportrice à la chaîne III de la radio nationale, Ghania chérif, de son vrai nom Ghania Mekhoukh nous quitte à la fleur de l’age, 41 ans, et laisse derrière elle une fille de 11 ans, Narimen. Rédactrice adjoint à la radio, elle s’était distinguée notamment par son émission politique «en toute franchise»  et ses directs du parlement.  El Watan

L’Algérie paralysée par Ramadan

fatigue70027935.jpgLe vide politique  est rehaussé par l’absence d’activités partisanes en ce mois de jeûne. L’économie toujours en panne mais cette fois rien ne fonctionne. Les services ouvrent tard dans la matinée et ferment tôt dans l’après midi. Il n’y a malheureusement aucun spécialiste en la matière pour faire un état des lieux. Cependant, il est certain que l’Algérie enregistre un recul effarant en matière de production le mois de Ramadan. Seul Bouteflika, le chef de l’Etat algérien, organise des audiences de ses ministres pour les ‘apparences.

La Montagnarde

 

Bentobal fait-il partie des assassins de Abane?

bentobaldet55659.jpgCitation de Mahmoud Cherif responsable de l’armement à l’ALN:

« La politique de la mort qui frappait les messalistes et certaines franges du peuple atteignait le FLN lui-même : on nous avait menti quand on avait voulu nous faire croire que Ramdane Abbane avait été tué dans un accrochage avec l’ennemi en territoire algérien. Cinq colonels ( Bentobal,Boussouf,Chérif,Krim,Ouamrane) avaient décidé de l’emprisonner au Maroc (Bentobbal avait été chargé de l’entraîner dans un guet-apens en prétextant le règlement de problèmes urgents avec le roi du Maroc). Mais trois d’entre eux, Abdelhafid Boussouf, Mahmoud Chérif et Belkacem Krim, étaient revenus de leur propre chef sur la décision prise, transformant la sentence de détention en sentence de mort des séides tuèrent Abbane par strangulation, consacrant au plus haut niveau les pratiques mafieuses.
Pourquoi cet assassinat ? « Vous êtes des criminels », aurait dit Abbane à Krim Belkacem quand lui furent relatées, à sa sortie de prison, les conditions dans lesquelles avait été déclenchée l’insurrection. Il s’y rallia pourtant et se fixa comme tâche de rassembler des forces politiques éparses pour isoler l’ennemi et politiser en profondeur une insurrection Sans leur accord et contre eux, il posa publiquement le principe de l’indépendance comme préalable à toute négociation avec la France. Son sort était dès lors scellé. Était-il possible, au vu de la situation, de dissocier l’arbitraire et la violence dans nos rangs de la paranoïa du pouvoir ? Je ne le croyais pas. L’affaire Abbane a provoqué en moi un choc. C’est dans ce contexte que j.’ai offert ma démission. »

Solidarité internationale avec les deux non-jeûneurs kabyles

Chère, cher internaute, Merci de vous joindre à cet événement d’opposition au procès de Hocine et Salem, et de le faire suivre à tous vos ami-es.

Premiers participant-es à cet appel lancé par ACOR SOS Racisme – Suisse :

- Europe solidaire – Olivier Rabache – France

- POP : Parti ouvrier populaire – Suisse

- J’aimerais que les religions restent dans la sphère privée mais… – Philippe Crêteur.
- solidarités – Suisse

Prévu aujourd’hui, le procès des deux personnes arrêtées, vendredi 13 août, par la police à Ain El Hammam, à 40 kilomètres à l’est de Tizi Ouzou, pour non-observation du jeûne a été reporté au 21 septembres 2010, a appris TSA de source locale. Le procès devait avoir lieu mercredi à 10heures mais le juge a décidé de le reporter. Selon notre source, ce report pourrait être lié à la mobilisation de la population locale. Cette dernière a décidé d’observer un sit-in devant le tribunal à l’heure du procès.

(Lire la suite)

20 août 1956 – 20 août 2010 : L’espoir trahi (par Ferhat Mehenni)

ferhatmehenni1.jpgLe 20 août 1956, en pleine guerre d’indépendance, la Kabylie organisait le Congrès de la Soummam pour donner naissance à l’Etat algérien. Après le déclenchement de la lutte armée, le 1er novembre 1954, cet événement qui en est la suite logique, est le plus décisif de notre histoire et continue de produire des effets contraires à ses objectifs et à sa philosophie.

Le Congrès de la Soummam voulait la primauté du politique sur le militaire et nous avons le Commandement de l’armée qui gouverne l’Algérie depuis 1962. Il voulait une Algérie postindépendante plurielle, dans laquelle Européens et Indigènes, Musulmans, Chrétiens, Juifs ou non-croyants vivraient en harmonie, dans le respect des droits et croyances de chacun, il y eut « la valise ou le cercueil » pour les Juifs et les Européens qui, sans leur départ précipité vers la France, auraient été massacrés au lendemain du 5 juillet 1962. Leurs biens furent squattés et les églises subirent le sort de quelques mosquées au lendemain de la colonisation, en devenant les lieux d’un culte qui n’est pas le leur.

(Lire la suite)

Affaire d’Aghribs : le FFS soutient les Salafistes

C’est à peine croyable ! Rien que pour contrarier le RCD qui gère cette commune, le FFS a pris officiellement partie pour les extrémistes salafistes appartenant à une association religieuse du village d’Aghribs dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

« La fédération FFS de Tizi-Ouzou, préoccupée par l’évolution dangereuse de l’affaire de la mosquée d’Aghribs, condamne fermement la violation d’une procédure légale de construction d’une mosquée et la violence perpétrée contre la population de la commune des Aghribs », lit-on dans une déclaration datée du 18 août.

(Lire la suite)

le GPK se dote d’un Journal Officiel

gpk.jpgLe gouvernement Provisoire Kabyle (GPK) créer son Journal Officiel, annonce le site du GPK. Sa mission est de servir de support à la publication des décisions officielles prises par l’Anavad (gouvernement). « Ces décisions sont les décrets de nominations et de fin de mission des ministres et des hauts fonctionnaires (Secrétaires Généraux, chefs de cabinets et Directeurs ministériels), créations d’organisations, de règles et lois devant régir l’action du Gouvernement, les pactes, traités et autres engagements officiels de l’Anavad », souligne un de ses articles, qui précise que « toute publication au Journal Officiel de l’Anavad est soumise à l’approbation du président ». Publié en Kabyle et en français, ce Journal Officiel stipule qu’une décision est officielle et exécutoire dès sa publication au Journal Officiel de l’Anavad, indiquant néanmoins qu’en cas de besoin, « les dispositions du présent décret sont susceptibles d’être amendées ».
Le Montagnard

Pourquoi les partis kabyles ne s’assument pas ?

 

saidsadi.jpegDernier cas de figure, l’arrestation de deux Kabyles vivant dans la localité de Michelet (Tizi-Ouzou) pour non observation du jeûne musulman n’a jusqu’à présent suscité aucune réaction des deux partis kabyles, le FFS et le RCD. Les deux pauvres ouvriers vont passer en justice ce 21 septembre. Dans la forme, ces deux partis se disent « laïcs » et « démocratiques » alors que dans le fond, ils s’abstiennent de tout commentaire sur nombre d’affaires relevant de la Kabylie. L’occupation pure et simple de la Kabylie par la décision de l’Etat algérien d’une militarisation à travers la dotation de toutes les communes du Pays des Kabyles de brigades de gendarmerie n’a enregistré aucune réaction de la part de ces deux formations. C’est à se demander pourquoi les citoyens kabyles choisissent ces deux partis lors des élections si à la fin le résultat demeure le même !

Seul le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) et le Gouvernement provisoire kabyle (GPK) ont exprimé leur solidarité avec les deux ouvriers.

Le Montagnard

 


Alerte à l’islamisation de la Kabylie

bouteflika.jpgLe Ramadan se veut comme un acte de solidarité et de piété selon la tradition musulmane. Deux pauvres Kabyles travaillant dans un chantier à Michelet (Tizi-Ouzou) ont été arrêtés par la police algérienne pour avoir voulu casser la croûte en ce mois caniculaire. Quand la solidarité devient une contrainte, ce n’est plus de la solidarité. L’Etat algérien veut islamiser la Kabylie de force et semer un autre Islam violent au détriment des valeurs de tolérance qui régissent cette belle région depuis la nuit des temps.

Le Montagnard

123

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci