• Accueil
  • > Actualité
  • > Le GPK exige la restitution du trésor de guerre de la Kabylie

Le GPK exige la restitution du trésor de guerre de la Kabylie

tresor.jpgLe Gouvernement Provisoire kabyle, a pris acte des documents publiés par Mohand said Akli, attestant de la remise d’un trésor de guerre de la Kabylie à l’Etat algérien en novembre et décembre 1964. Ce trésor composé de millions de francs en billets de banque, de 46 lingots d’or d’un kg chacun, et de dizaines de milliers de pièces d’or et d’argent fut remis par le Colonel Mohand Oulhadj, en charge de la Wilaya-III, autrement dit de la Kabylie.  Rappelons qu’au lendemain de l’indépendance de l’Algérie, la Kabylie s’était saignée à blanc pour aider le pays à mettre debout un Etat indépendant. Qui, à l’époque, n’avait pas vu sa mère se défaire de ses meilleurs bijoux, à la valeur affective inestimable, ou son père de ses derniers billets de banque, pour les offrir à la Caisse de la Solidarité (Sanduq Tadamun) et dont les éléments remis au gouvernement algérien ne sont que la partie visible de l’iceberg ? Rappelons que seule la Kabylie avait eu cet élan vis-à-vis de l’Etat naissant. Mais comme la guerre éclata entre les deux le 29/09/1963, ce n’est qu’à la défaite de celle-ci que le trésor de guerre fut officiellement remis.

L’Anavad (Gouvernement Kabyle), exige que l’Etat algérien lui restitue le trésor de guerre de la Willaya III. En tant qu’autorité provisoire du peuple kabyle et en attendant un Gouvernement kabyle élu disposant de la légitimité des urnes, l’Anavad est la seule institution kabyle en mesure, en droit et en devoir de garder ce trésor qu’il fera fructifier au profit de l’avenir de liberté de la Kabylie. Le Gouvernement algérien n’est pas fondé à garder ce trésor dans la mesure où :
- 1) Le Colonel Mohand Oulhadj n’était pas mandaté à le lui remettre
- 2) Aucune autre Wilaya n’avait fait cet effort de solidarité de la Kabylie. C’est une injustice et une iniquité de traitement « national » vis-à-vis du peuple kabyle.
Ce trésor destiné à soutenir l’effort de guerre de la Kabylie de 1954 à 1964, va finalement servir à la construction de la paix et de la liberté des nouvelles générations kabyles.

 

Cette forte somme aujourd’hui estimée à des centaines de millions d’Euros, était rassemblée malgré le grand dénuement d’alors. Ce trésor doit revenir au peuple kabyle. L’Anavad en sera le dépositaire et le garant en le mettant sur un compte séquestre jusqu’à l’avènement d’institutions démocratiquement élues en Kabylie. Le Gouvernement kabyle inscrit aujourd’hui cette dette de l’Etat algérien dans ses écritures de comptabilité publique.

Contre la lapidation des femmes et contre toutes les discriminations.

L’Anavad apporte son soutien à Sakineh Ashanti et à toutes les organisations qui défendent cette femme iranienne contre la lapidation à laquelle le pouvoir théocratique et extrémiste de Téhéran l’a condamnée. Pour protéger la femme kabyle contre la charia, le Gouvernement Kabyle condamne la politique intégriste du régime algérien consistant à envoyer des milliers de terroristes repentis comme prêtres en Kabylie. Le pouvoir algérien qui y entretient artificiellement le terrorisme islamiste poursuit au moins trois objectifs : tout en entretenant l’insécurité en Kabylie où la drogue et les kidnappings sont encouragés par le régime algérien, ce dernier espère gagner des jeunes Kabyles à l’islamisme avant de les dresser et de les envoyer dans le monde occidental pour y commettre des attentats terroristes. Le tout est de retourner les Kabyles contre eux-mêmes et contre leurs propres valeurs qui sont aussi celles du monde libre.

Rapport sur les orientations de la politique diplomatique de l’Anavad
Le ministre des Relations internationales a présenté au conseil des ministres les grands axes de la stratégie diplomatique de l’Anavad. Il a par ailleurs établi un point d’avancement des relations établies avec les nations soucieuses de soutenir la Kabylie. Les avancées très encourageantes rapportées par le ministre des Relations internationales ont permis au Président de l’Anavad d’annoncer, entre autre conséquence, une redéfinition vigoureuse des liens diplomatiques privilégiés de l’Anavad.

Débats et rencontres à l’occasion de la fête de l’Humanité 2010

La Ministre de la Culture a informé les membres du Gouvernement kabyle de la participation de l’Anavad aux cotés du MAK-France à la fête de l’Humanité qui se tiendra du 10 au 12 septembre prochain. A l’occasion de ses forums et tables-rondes, ce sera l’occasion de rencontrer et échanger avec certains ministres et collaborateurs du Gouvernement sur les grands enjeux à venir de la Kabylie.

Le Président a précisé à cette occasion que le thème des Droits de l’Homme sera le fil rouge de la participation de l’Anavad à la « fête de l’Huma » et il a rappelé le soutien total du Gouvernement à Hocine Hocini et Salem Fellak, ouvriers dans un chantier de bâtiment dans la ville d’Ain El Hammam qui ont été surpris en train de boire de l’eau par des policiers et qui ont, de ce simple fait, été interpelé. Le Président a rappelé la tradition œcuménique et tolérante de la Kabylie et l’engagement de l’Anavad à répondre à l’intolérance par la laïcité.

 

Adoption d’une motion et soutien à la chanson kabyle
Le Conseil a adopté la motion présentée par la Ministre de la Culture à la suite du concert organisé le 26 aout dernier par la Maison de la Culture de Tizi-Ouzou et qui vise à interpeller l’opinion kabyle et le monde des arts sur l’agression culturelle que subit chaque jour la Kabylie. Plusieurs dizaines de millions de dinars ont été dilapidés pour faire venir un chanteur en Kabylie, alors que la région regorge d’artistes et de talents qui vivent difficilement de leur art. L’Anavad s’élève contre cette agression, sans nier les qualités de l’artiste invité qui, n’étant pas dans le besoin, aurait pu chanter gratuitement pour la Kabylie, au lieu de ce budget qui aurait permis d’organiser une année entière de concerts kabyles grandioses pour soutenir la chanson kabyle.

Echanges sur la situation en Kabylie
Le Conseil national du MAK a dépêché quelques uns de ses membres auprès de l’Anavad pour consultations. Ils ont été invités à présenter leurs secteurs d’activité respectifs et une discussion plus ouverte a permis d’échanger avec les membres du Conseil sur les problématiques urgentes de la Kabylie.

Incendies militaires en Kabylie
Un rapport détaillé a été enregistré sur les incendies volontaires allumés par des militaires stationnés en surnombre en Kabylie (30% des effectifs de l’armée algérienne sur 2% du territoire algérien que représente la Kabylie) ou par voie héliportée à l’aide de bombes incendiaires. Une vidéo sur ces incendies comportant des images et des témoignages de citoyens a été remise à l’Anavad qui va saisir les instances internationales compétentes. Au moment où le monde conscient lutte contre le réchauffement climatique et l’avancée des déserts, le pouvoir algérien va à contre-sens des efforts de l’humanité, guidée par sa seule haine de détruire la Kabylie et les Kabyles.

Paris, le 31 août 2010.

Commentaires

  1. Azzar dit :

    La on commence a parler serieusement. Je vous fellicite et vous encourage dans toutes vos entreprises. Vous avez mon support a 200%.

  2. Daamghar dit :

    Des activités encourageantes et devant absolument s’inscrire dans la durée.

    Il faut être présent dans tout ( absolument tout)ce qui peut nous faire connaître et installer l’Anavad dans les moeurs des Kabyles et du monde.

    Merci et bon courage.

  3. vendetta dit :

    Très bonne et louable initiative du GPK. Malheureusement l’autonomie de la kabylie n’est pas encore acquise pour évoquer de tels sujets. Les membres et le président de l’anavad auraient mieux fait si ils avaient parlé des mécanismes à mettre en œuvre pour arriver à cet ultime objectif. Mis à part le sujet concernant les dénonciations de l’arbitraire de l’état algérien et celui des relations internationales je vois pas l’utilité de parlé sur des sujets qui sont du ressort à présent du pouvoir algérien. Pour ce qui est des actions menées pour avoir une reconnaissance internationale on aurais aimé qu’ils nous donnent plus de clarifications et de détails.

  4. Amassa dit :

    la responsabilitée incombe a tous les citoyens Kabyles de denoncer,se soulever pacifiquement,d’informer contre ces atrocitées agressives qui frape la Kabylie et que la seule solution responsble et que chaque village prend sa securité en charge comme l’ont fait nos anciens en attadent des jours meilleurs afin de barrer la route a tout ces barbares d’un autre temps. Il est imperatif de s’impregnier dans la vie politique de la citée, des citoyens pour gerer les municipalitées,des communes et enfin la region.La kabylie n’est que desastre et desolation nous sommes dans le fait accompli, toute la kabylie doit reagir pour sa survie

  5. Choubouloute dit :

    Que de bonnes nouvelles et du changement en perspective. Enfin un état qui se soucie du bien être de la Kabylie et des ses enfants. Tous soutenons le GPK!

Répondre à Amassa Annuler la réponse.

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci