L’Algérie 48 ans après

wwwprintemps2001unblogfr.jpgL’Algérie officielle célèbre le 48e anniversaire de l’indépendance dans l’indifférence populaire. Le combat libérateur a été trahi par les arabo-islamistes du clan d’Oujda confortés dans leur démarche par les Kabyles de service. Quarante-huit ans après que peut-on dire? Le peuple s’est débarrassé de la France mais demeure sous tutorat de l’Etat algérien militaire.

Le peuple kabyle quant à lui qui a eu à payer le plus lourd tribut de la décolonisation reste prisonnier de son choix nationaliste. Bien que l’avancée du mouvement autonomiste ne soit plus à démontrer en fructifiant sa réflexion avec la naissance du premier gouvernement provisoire kabyle (GPK);la région reste totalement otage du pourrissement, du banditisme et de l’occupation militaire sans précédent. Le tout dans une complicité des deux partis kabyles qui n’ont même pas levé le petit doigt pour condamner le quadrillage de la région qui fait aussi face à sa crise économique due à l’embargo que lui impose le régime. Pour faire le petit diagnostic un demi-siècle de l’indépendance, on pourra dire qu’Alger des colons français était dans les années 50 propre, avec des espaces verts, un système de construction bien défini et des ascenseurs dans leurs bâtiments. 50 ans plus tard, la capitale algérienne est sélectionnée parmi les plus sales du monde et ses ascenseurs ne sont désormais plus qu’un bon souvenir…

La Montagnarde

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci