• Accueil
  • > Archives pour juillet 2010

Archive pour juillet, 2010

Message de Ferhat Mehenni à l’université d’été du MAK

Le Président du Gouvernement provisoire de la Kabylie (GPK) a adressé un message aux participants à l’université d’été du MAK qui se tient du 20 au 28 juillet 2010 dans la localité d’Adekar à Bgayet. M. Ferhat Mehenni a saisi l’occasion pour défendre la nécessité d’asseoir un gouvernement qui milite pour la reconnaissance de la nation kabyle. « La mise sur pied du Gouvernement Provisoire Kabyle, le 1er juin 2010 est le plus grand événement positif de la Kabylie, depuis la nuit des temps. C’est une révolution politique moderne que nous venons de réaliser. La force du MAK est d’y être parvenu sans violence ni effusion de sang. (…) Ceux qui disent aujourd’hui qu’en ce qui concerne la création du Gouvernement kabyle « ce n’est pas le moment ! » reconnaissent de fait que ce n’est là qu’une question de calendrier et non de légitimité ». Voici son message :

(Lire la suite)

Le ministre de la Jeunesse et des Sports à « Kabylie Autonomie »: « Nous œuvrons pour une équipe nationale kabyle »

Dans un entretien accordé à notre site « Kabylie Autonomie« , le ministre de la Jeunesse et des Sports au sein du gouvernement provisoire kabyle (GPK), M. Makhlouf Idri, a appelé pour la constitution d’une équipe de football qui représentera le peuple kabyle dans les compétitions internationales.

makhloufidri.jpgKabylie Autonomie : comment réagissez-vous à la victoire de la JSK contre le club égyptien d’Al-Ismaïly ?
Makhlouf IDRI : Il s’agit là d’une double victoire à mon sens. Tout d’abord, c’est le beau succès du club phare de la Kabylie. La JSK entame ainsi de la meilleure façon qui soit cette Ligue des Champions africaine 2010. Et c’est ensuite le triomphe de l’amitié entre les peuples et la preuve que le sport, et le football en l’occurrence, peut aider à dépasser les différends.

On pouvait pourtant avoir quelques appréhensions après les incidents de novembre dernier.

L’Anavad a pu constater avec une extrême satisfaction que l’équipe et le staff kabyles ont été accueillis avec les plus grands égards dès leur arrivée sur le territoire égyptien. De même, tout a été mis en œuvre pour assurer la parfaite sécurité de la délégation. Je tiens à remercier les autorités égyptiennes pour ce beau témoignage de sympathie à l’égard des Canaris et ce bel hommage au sport. A l’occasion du match retour, je sais que la Kabylie saura montrer également qu’elle sait accueillir ses hôtes étrangers et qu’elle leur fera le meilleur accueil.

Votre position d’aujourd’hui ne contraste-t-elle pas avec celle que vous avez eue à la suite de l’élimination de l’équipe algérienne au Mondial ?
Je ne pense pas. Rappelons que cette équipe nationale a été composée en dépit du bon sens et en dépit des talents qu’elle aurait dû réunir. L’excellent Ghilès n’a pas été sélectionné parce qu’il avait défilé fièrement avec le drapeau kabyle. Le sélectionneur s’en est justifié en parlant de « problème personnel » avec le joueur. C’est rien de le dire mais le problème est véritablement avec toute la Kabylie et avec les valeurs qu’elle incarne. Il est impossible, dans ces conditions, de soutenir une équipe qui fait place à la manœuvre politique et à l’anti-kabylisme
primaire.

Quelle est l’ambition du Gouvernement Provisoire Kabyle en termes d’équipe de football ?
L’Anavad œuvrera à l’édification d’une équipe nationale kabyle qui nous représentera dans les compétitions internationales comme le font les équipes anglaise, écossaise et galloise sous souveraineté britannique. L’engouement qui ne s’est jamais démenti derrière la JSK montre bien cette soif de voir naître enfin une équipe qui portera nos couleurs, nos valeurs et notre drapeau.

L’islamisme armé en Algérie est la faute des…juifs !

chantage.jpgL’émir Abou Al-Abbas lance un appel à ses anciens compagnons : « N’ayez aucune crainte, rendez-vous et déjouez les plans des Juifs et des Chrétiens ». C’est tristement le titre d’un article paru aujourd’hui sur le journal islamiste et anti-kabyle proche du clan présidentiel Echourouk.

Comme si, les dizaines de milliers de femmes, enfants, vieillards massacrés durant les années 90  sont l’œuvre de judéo-chrétiens. L’antisémitisme ou plutôt l’anti droit à la différence est une opinion majoritairement écrasante en Algérie. Ce triste personnage d’« Abou Al-Abbas » a eu même droit à une biographie dans ce journal comme s’il s’agissait d’un révolutionnaire : « Abou Al-Abbas est un des membres fondateurs du Groupe salafiste pour la prédication et le combat. Rallié au Gia en 1993, il rejoint le Gspc à sa création. Emir repenti, natif de la ville de Ain el-Hamra, à Bordj Ménaiel, en 1969, tout comme Abdelahamid Saadaoui, qui a été responsable des Relations extérieures et de la Trésorerie, et qui fut abattu en 2007. « Abou Al-Abbas » a été d’abord émir d’une sériat à Bordj Ménaiel, puis devint officier-juridique de la 2e zone, puis de l’émirat national. Il a été aussi cadi régional, sorte d’exégète, avant de se rendre aux services de sécurité le 26 mai dernier. » Pathétique !

La Montagnarde

 

Etat raciste, Kabyles complices !

Selon Kabyle.com, le service d’État civil de la Mairie de Tizi-Ouzou vient de refuser le prénom d’ »Amnay » (chevalier Ndlr) à un nouveau-né que voulait lui donner son père, enseignant dans son état de la langue kabyle. Ces cas de refus sont récurrents et qui confirment encore le caractère raciste de l’Etat algérien avec la complicité des Kabyles de service, pires ennemis du peuple kabyle et de la revendication linguiste et autonomiste en général. Les prénoms occidentaux ou orientaux inspirés même des grands terroristes à l’instar d’ »Oussama » sont non seulement tolérés et acceptés mais encouragés alors que les prénoms amazighs sont souvent interdits!

La Montagnarde

Les islamistes d’Echourouk récidivent

Le journal islamo-terroriste et anti-kabyle Echourouk revenait à la charge encore une fois pour tirer sur le peuple kabyle:

كشف مواطنون للشروق اليومي، أنّ هناك أطرافا مجهولة تقوم بنسخ وتوزيع كتاب لنشر المسيحية، والإساءة لرسول الإسلام صلى الله عليه وسلم على محور عزازقة بتيزي وزو، وحول محيط كنيسة إيغيل أمقران بدائرة آقبو وكذا بتازمالت بولاية بجاية.وبحسب المصادر نفسها، فإنّ الكتاب، الذي تحوز الشروق نسخة من غلافه، يوزّع في سرية تامة عن طريق نسخه. ويقع الكتاب الذي يحمل عنوان « أنا ومحمد والمسيح » يقع في 241 صفحة من الحجم المتوسط، وهو بقلم المدعو محمد الغازولي. ونقرأ على الغلاف أنّ الكتاب صدر في طبعة أولى سنة 2003، غير أنّه لا وجود لاسم دار النشر على الغلاف، ولا لأية معلومات أخرى، باستثناء إشارة إلى أنّ « جميع الحقوق محفوظة ». وواضح من خلال غلاف هذا الكتاب، أنّه لم يصدر في طبعة رسمية، كما أنّ مروّجيه قصدوا أن يكون اسم المؤلف مقاربا لاسم الداعية المصري المرحوم محمد الغزالي، ربما للإيهام بأنّ هذا المؤلف ينتمي للبيئة المصرية، ولإبعاد الشبهات والشكوك التي من الممكن أن تحوم حول حقيقة مؤلف هذا الكتاب.نقرأ في المقدمة التي تضمنتها الصفحة الثانية من الكتاب، والتي حملت عنوان « أنا »، « ..أنا من أدرك في النهاية أنّه كان أسيرا في زنزانة الباطل ضمن سجن كبير اسمه اللامعقول في دنيا الدين.. وأنا من أنهى دراسته الجامعية ثم حصل على الماجستير في الاقتصاد والعلوم السياسية من إحدى الجامعات المصرية.. ». أما في الإهداء فيقول المؤلف « إلى شقيقتاي في الإيمان.. إلى كنيستي الصغيرة في جنوب شيكاغو.. إلى روح والدي الذي مات مسلما.. ».

وعلمت الشروق اليومي، أنّ عملية الترويج لهذا الكتاب، لا يقف وراءها شخص فقط، وإنّما يظهر أنّ هناك جماعة، إن لم تكن جماعات، تروّج للكتاب في تقية تامة. وبحسب بعض المصادر، فإنّ أحد المروّجين صرّح لأحد المواطنين وهو يسلّمه الكتاب بهدف نسخه « احذر أن يراك أحدهم..، هذا الكتاب أخطر من البارود، والدولة تبحث عن مثل هذه الأشياء أكثر من بحثها عن الكوكايين ». وتؤكد مصادرنا دائما، أنّ الكاتب المدعو محمد الغازولي، لا يدعو إلى المسيحية فقط، وإنّما تعدّى هذا الأمر إلى المساس بالآيات القرآنية، ورسول الإسلام عليه الصلاة والسلام، ويدّعي أنّ الرسول من أصول يهودية، كما يطعن في صحابته وآل بيته. وعلى الرغم من سنّ وزارة الشؤون الدينية والأوقاف لقانون ممارسة الشعائر الدينية، إلاّ أنّ بعض الأطراف، فيما يبدو، لا يحلو لها سوى الاصطياد في المياه العكرة، والعمل تحت جنح الظلام تماما مثل الخفافيش، وهذا ما يستدعي يقظة أكبر من مصالح الأمن، وهيئات وزارة الشؤون الدينية والأوقاف، للتصدّي لهذه الجهات المغرضة، والمحافظة على الإسلام الذي هو دين الدولة الجزائرية
بنص الدستور.

La Montagnarde

L’Algérie 48 ans après

wwwprintemps2001unblogfr.jpgL’Algérie officielle célèbre le 48e anniversaire de l’indépendance dans l’indifférence populaire. Le combat libérateur a été trahi par les arabo-islamistes du clan d’Oujda confortés dans leur démarche par les Kabyles de service. Quarante-huit ans après que peut-on dire? Le peuple s’est débarrassé de la France mais demeure sous tutorat de l’Etat algérien militaire.

Le peuple kabyle quant à lui qui a eu à payer le plus lourd tribut de la décolonisation reste prisonnier de son choix nationaliste. Bien que l’avancée du mouvement autonomiste ne soit plus à démontrer en fructifiant sa réflexion avec la naissance du premier gouvernement provisoire kabyle (GPK);la région reste totalement otage du pourrissement, du banditisme et de l’occupation militaire sans précédent. Le tout dans une complicité des deux partis kabyles qui n’ont même pas levé le petit doigt pour condamner le quadrillage de la région qui fait aussi face à sa crise économique due à l’embargo que lui impose le régime. Pour faire le petit diagnostic un demi-siècle de l’indépendance, on pourra dire qu’Alger des colons français était dans les années 50 propre, avec des espaces verts, un système de construction bien défini et des ascenseurs dans leurs bâtiments. 50 ans plus tard, la capitale algérienne est sélectionnée parmi les plus sales du monde et ses ascenseurs ne sont désormais plus qu’un bon souvenir…

La Montagnarde

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci