Archive pour mars, 2010

Le MAK lance un ultimatum au gouvernement d’Alger

ferhatagmak2010.jpgCe dimanche 27 mars s’est tenue à la bourse du travail d’Aubervilliers l’assemblée générale de la section France du mouvement pour l’autonomie de la Kabylie MAK. L’exécutif du mouvement a passé en revue le bilan financier du mouvement, qui de la bouche du trésorier M C. Yacine, est en solde créditeur. Le président M A. Boussaid quant à lui est revenu sur les actions entreprises depuis l’accession de son équipe à la tête du MAK-immigration.

Les présents ont été agréablement surpris par la présence de l’ancien joueur de la JSK, vainqueur de la coupe d’Afrique en 1981, le grand Rachid Dali.

Présent parmi le public nombreux, le président en exil du mouvement autonomiste Mas Ferhat Mehenni est invité à prendre la parole en marge des travaux. Le leader autonomiste a inauguré son intervention par de vifs remerciements adressés à M Omar Hilale, ambassadeur Marocain représentant permanent auprès de l’office onusien des droits de l’Homme.

En effet le diplomate Marocain a accusé les autorités algériennes de manquement au respect des droits de ces citoyens lors de la 13 éme session du conseil des droits de l’Homme de l’ONU à Genève. Il a cité comme exemple le cas du président  du MAK empêché de rentrer dans son pays par un mandat d’amener délivré par la justice algérienne.

Abordant les commémorations du trentième anniversaire du printemps Amazigh et du dixième anniversaire du printemps noir, Mas Ferhat a profité de cette occasion pour lancer un ultimatum au gouvernement d’Alger « les autorités algériennes ont jusqu’au 20 avril de cette année pour accorder son autonomie à la Kabylie. Dépassé cette date nous nous réservons le droit de doter la Kabylie libre d’un Etat. ». Dans la foulée, il lance d’ores et déjà la convocation d’un gouvernement provisoire en exil.

Ces deux annonces amorcent une nouvelle ère dans la lutte autonomiste. De l’avis de nombreux observateurs ces changements de ton et de cap sont dus au récent succès diplomatique. Elles inaugurent la radicalité progressive du positionnement politique vis-à-vis de l’Etat algérien.

A en croire les réactions de la salle qui a vibré au moment de l’annonce. Le public semble plus réceptif au discours allié à l’action. Maintenant que le pavé est lancé dans la marre, comment le gouvernement algérien réagira à cet appel sécessionniste ? Lasse de la politique politicienne, quelle accueil réservera la rue kabyle à ces deux annonces ?

De Paris Belinda Tawassift.

Sources.

Les Kabyles doivent assumer leur sécurité

Mobilisation villageoise contre les kidnappings

Les Kabyles doivent assumer leur sécurité

dilems.jpgPlusieurs centaines de citoyens venus de plusieurs villages ont manifesté aujourd’hui 29 mars dans le chef-lieu Boghni (Tizi-Ouzou) exigeant la libération pure et simple d’un entrepreneur kidnappé depuis le mercredi dernier au village d’Ath Koufi. Les villageois ont accordé un ultimatum de 24 heures aux ravisseurs pour libérer l’otage sans quoi, ils vont eux-mêmes ratisser les maquis de la région. C’est donc le même acte de bravoure signé au mois d’octobre dernier par les villageois des Issenhadjen qui est entrain de se passer à Ath Koufi.

Ce qui prouve une fois de plus que sans une sécurité que doivent garantir les Kabyles eux-mêmes pour eux-mêmes, il n’y aura plus de quiétude sur cette terre de montagnes appelée depuis quelques années avant « la petite Suisse ».

Au printemps noir, les Kabyles ont eu affaire avec les force de la gendarmerie et autres polices qui saccageaient les commerces et les biens particuliers. Aujourd’hui, c’est un autre phénomène.

Les Kabyles doivent impérativement et définitivement assumer leur propre sécurité pour regagner la quiétude d’antan.

Tefra-Tfuk !

L’assassinat d’Abane Ramdane ou l’inauguration de l’antikabylisme physique par le Clan d’Oujda

abaneramdane.jpgDans l’après-midi du 26 décembre 1957 dans une ferme près de Tétouan au Maroc, 52 années après la Kabylie unie n’est pas prêt d’oublier l’ « Anza » (dernier râle que pousse un supplicié avant de rendre l’âme) de son meilleur des fils, en la personne de Ramdane Abane (1920-1957). En effet, plus d’un demi-siècle la Kabylie se rappellera toujours de cette date du 26 décembre 1957 où le clan d’Oujda, actuellement au pouvoir de cette  «Algérie » totalement inféodée aux puissances étrangères, eut froidement décidé de l’élimination physique de l’Architecte de la Révolution Algérienne, Abane Ramdane.

Cet homme politique kabyle d’exception dont le seul tort était de surpasser par sa vive intelligence politique tous les hommes de sa génération dans la conduite de la guerre de libération nationale algérienne et de tracer les grandes lignes du mouvement révolutionnaire consistant à créer un Nouvel État Algérien dans lequel l’élément politique l’emporte sur l’élément militaire, prônant ainsi le pluralisme politique et linguistique en Algérie, en consacrant pour la première fois dans les textes le principe de l’Algérie Algérienne. La récente pseudocrise Égypto-algérienne a brutalement rappelé à tous les citoyens d’Algérie, qui cultivent encore le sens de la souveraineté de leur État, combien ils sont encore loin de cet idéal d’État moderne dont ils rêvent encore et dont avaient pourtant tracé les contours Abane, il y a plus d’un demi-siècle de cela. Malheureusement pour eux, c’est par ce que Abane était KABYLE qu’il fut éliminé physiquement avant de concrétiser son projet historique. Au lieu et place d’une véritable république moderne et citoyenne, les citoyens d’Algérie se sont suffi d’un État archaïque complètement inféodé aux puissances étrangères et un gouvernement dont la logique de fonctionnement n’a rien à envier aux plus lugubres et sinistres sectes du moyen-âge. Ce fut le faramineux prix du sang que durent payer les pseudocitoyens d’Algérie.

(Lire la suite)

LE MAK REÇU AU QUAI D’ORSAY

DIPLOMATIE

LE MAK RECU AU QUAI D’ORSAY

quaidorsayd8366.jpgMardi 23 mars, le MAK a été reçu au Quai d’Orsay par Mme Legendre chargée de la Section Algérie, de 18h 30 à 19h 30.
La délégation du MAK était composée de MM Ferhat Mehenni et Arezki Boussaid (Président du MAK-France) ainsi que de Mme Djamila Amgoud, membre du Bureau Exécutif.

Après avoir passé en revue l’histoire chaotique des relations entre la France et la Kabylie, la Kabylie et l’Algérie, la délégation kabyle a expliqué sa démarche pacifique pour une autonomie régionale que prône le MAK.

Elle a attiré l’attention sur les renforts militaires qui ne cessent d’arriver en Kabylie et le redéploiement annoncé de la Gendarmerie dans toutes les municipalités kabyles, avec en plus, la mise sur pieds d’unités spéciales, les SS-I, aux prérogatives dépassant l’entendement. Le MAK qui craint un nouveau massacre en appelle à l’opinion française et internationale pour éviter un nouveau drame. Concernant la communauté kabyle en France, la délégation a formulé le souhait qu’elle ait plus de visibilité dans les médias français, tant sa réussite et sa parfaite insertion dans la société française pourrait servir de modèle au reste des communautés immigrées. Le MAK a également attiré l’attention de la diplomate française sur la nécessité de dispenser un enseignement de la langue kabyle pour les scolarisés kabyles qui le souhaitent, dans l’Hexagone. En plus de la répression permanente du fait kabyle en Algérie, l’accent a été mis sur la condition de la femme kabyle qui rejette le Code de la famille algérien bafouant ses droits légitimes. Les actions que le MAK projette pour le 30e anniversaire du Printemps Berbère et le 9e du Printemps Noir (marches en Kabylie, rassemblement à Paris le 18 avril à 14h à République et le Sit-in devant l’Ambassade d’Algérie, le 20 avril à partir de 17h) ont été portés à la connaissance de la représentante de M. Kouchner.

Mme Legendre a tenu à rassurer la délégation du MAK en lui affirmant que la position exprimée par la France en matière de respect des droits de l’homme, au début des événements sanglants de 2001, reste inchangée. Pour elle, la France reste attachée au respect des droits identitaires et linguistiques des peuples.

Paris le 24/03/2010

Arezki Boussaid
Président du MAK en France

sources

Anniversaire: le doyen, 20 ans après

Le Jeune Indépendant fête aujourd’hui le vingtième anniversaire de sa naissance. « Le doyen » de la presse non gouvernementale algerienne a été fondé le 28 mars 1990.
laune1.jpg

3e congrès de LADDH aile Bouchachi

Les trfilesphp.jpgavaux du 3e congrès de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH), aile Bouchachi, ont été ouverts jeudi à Alger. Ceci après que l’administration leur a refusé de le tenir à Zeralda.
L’autre aile dirigée par Hocine Zehouane parle de coup de force. L’aile Bouchachi pro-FFS ne l’entend pas de cette oreille.
Toujours est-il que, comme le FLN, LADDH a un « président d’honneur » du nom de Ali Yahia Abdenour. Ce dernier est favorable à Me Bouchachi.

Tefra-Tfuk !

Cité universitaire d’Oued Aïssi (Tizi Ouzou). Des étudiants agressés dans les campus

6274.jpgIl arrive que l’insécurité sanctionne le rendement des étudiants universitaires. Ils vivent quelquefois un vrai calvaire, au risque même de perdre la vie.

Le constat a été fait par des membres du comité estudiantin de la cité Oued Aïssi de Tizi Ouzou, un pôle de plus de 3 000 étudiants. Une insécurité qui pénalise le fonctionnement de l’université. “Pas de restauration sans sécurité performante et pas de rendement pédagogique aussi sans cette condition sine qua non”, estime un syndicaliste.

(Lire la suite)

Louisa Hanoune encore elle !

Le PT s’attaque au MAK

l1hanoune381290113.jpg

Lors d’un rassemblement organisé en ce samedi 20 mars 2010 à Alger, des militants du Parti des travailleurs (PT) se sont attaqués au MAK (Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie). Le rassemblement du PT à Alger entre dans le cadre des rassemblements régionaux en perspectives de la tenue du “congrès international ouvert de lutte contre la guerre et l’exploitation” qui se tiendra le mois de novembre prochain.

“Que veut dire le MAK ?”, se demande un intervenant de surcroît kabyle et de surcroit représentant du d’un organisation de jeunesse du PT nomée sérieuseument ou ironiquement, tenez-vous bien, ”l’organisation des jeunes pour la révolution”.

Et comme le débat en Algérie est réduit à condamner des projets et non à les critiquer, le monsieur déclare que le PT “ne veut pas d’un Darfour en Kabylie”.  Louisa Hanoune, la SG du PT, une opposante-soutien au régime d’Alger, exhibe son rictus et l’applaudit en lui lançant en arabe classique un ”ahssanta” (bravo).

Il faut rappeler que cet appareil politique avait toute honte bue placé ses députés au nom de la région frondeuse au moment où le peuple kabyle avait rejeté en gros et en détailles les législatives de 2002.

Sans trop donner d’importance à ces attaques d’un appareil trotskiste mais qui lance des “Allah Akbar” dans ces rassemblements pour la Palestine au moment des tueries en Kabylie, il faut descendre un peu plus bas pour souligner au PT toute la nécessité d’aller comprendre ce qu’est le conflit du Darfour, ses raisons et ses natures. Car le problème kabyle ne les concerne pas vraiment vu leur inexistence sur l’échiquier politique kabyle.

Mais ne dit-on pas que le ridicule ne tue pas ?

Tefra-Tfuk !

Conférence-débat sur le 20 avril

 Ferhat Mehenni: « Nous libèrerons la Kabylie »

files.jpgC’est devant une assistance attentive et ravie que le président du MAK (Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie) a animé une conférence-débat, Samedi 13 Mars, dans le cadre de la commémoration du 30eme anniversaire du Printemps Berbère 1980. Le conférencier, invité par l’association culturelle Tamazgha, sise au 14eme arrondissement de Paris, est longuement revenu sur le combat identitaire et politique, menée par la Kabylie depuis maintenant 30ans, et sur son impact sur la formation de la conscience kabyle.

(Lire la suite)

Carte d’identité kabyle : le modèle choisi par les internautes

Voici le modèle choisi par les internautes en perspective de la future carte d’identité de l’État régional de Kabylie.

RECTO

arton68636444.jpg

VERSO

artoff686cfbebhjjjjj.jpg

1234

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci