• Accueil
  • > Archives pour décembre 2009

Archive pour décembre, 2009

Bonne Année à Toutes et tous.

6165g.gifLE BLOG PRINTEMPS NOIR 2001 VOUS

 

SOUHAITE UNE BONNE ET HEUREUSE

 

ANNÉE 2010, N’OUBLIONS PAS

 

D’AVOIR UNE PENSÉE AUX VICTIMES DU

 

PRINTEMPS NOIR RAVIES À LA VIE À LA

 

FLEUR DE L’ÂGE PAR LE RÉGIME D’ALGER!!!

Communiqué du MAK : Agression contre les chrétiens en Kabylie.

dilemghyt.jpgDes adolescents de la Nouvelle-Ville de Tizi-Ouzou ont été poussés par des islamistes à agresser des chrétiens kabyles pour les empêcher de tenir leur messe hebdomadaire, samedi 26/12/2009. Cet incident dont le Ministre de la religion est le principal instigateur, relève d’une démarche officielle qui veut faire d’une pierre trois coups.

Après avoir essayé de contenir, par la loi du 23 mars 2008, l’expansion du christianisme en Kabylie, le pouvoir intolérant de Bouteflika passe à la phase de l’instrumentalisation de la terreur et de la voyoucratie « islamistes » pour réduire cette religion, avant de l’éradiquer sur le territoire de la Kabylie. Ailleurs, elle ne gêne pas. C’est la rencontre de la Kabylie avec le christianisme qui poserait problème aux plus hautes autorités du pays, car renforçant l’occidentalophilie de celle-ci et son combat pour son autonomie régionale.

La Kabylie renommée pour son attachement aux valeurs de tolérance, de laïcité et de respect de toutes les croyances va, désormais, être présentée comme un fief islamiste. Des moyens médiatiques colossaux seront mis au service d’une propagande par laquelle les Kabyles vont être présentés comme les plus grands intégristes du monde. Ce que le pouvoir n’a jamais réussi à obtenir par les urnes, un penchant kabyle pour l’islamisme, la manipulation de jeunes égarés va en donner l’impression. D’ailleurs, cette pratique est à mettre en parallèle avec le terrorisme qui, dans les années 90 tout en infestant toute l’Algérie était inconnu en Kabylie. Depuis le « printemps noir » de 2001, le terrorisme, miraculeusement disparu partout, se retrouve concentré en Kabylie où, pourtant, la population les rejette. L’armée qui y a renforcé ses positions se comporte comme une protectrice du terrorisme et non comme son ennemie.

C’est donc la réputation de la Kabylie que le pouvoir tente de salir pour empêcher le peuple kabyle de bénéficier de la sympathie et de la solidarité internationales en cas de grande répression contre lui. C’est l’isolement international de la Kabylie qu’il est en train de tenter.

Le MAK exprime sa solidarité aux chrétiens de Kabylie et de tous les pays où ils sont minoritaires. Il condamne cette agression contre laquelle les services de sécurité n’ont pas voulu intervenir.

Il appelle tous les Kabyles à marcher le 12 janvier 2010 à Tizi-Ouzou et Vgayet (Bougie) pour, en plus des mots d’ordre de Yennayer en faveur de l’identité et de l’autonomie régionale kabyles, dénoncer cette agression honteuse et exprimer notre attachement à la liberté de culte.

Les instances internationales sont alertées contre ces dérives qui ne manqueront pas de porter atteinte à la stabilité régionale.

Kabylie le 27/12/2009

TIMANIT I T’MURT N IQVAYLIYEN

MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE DE LA KABYLIE

M—A—K

Plaidoyer pour l’aménagement de l’Autonomie de la Kabylie

Mazed DahmaneContribution du Prof Dahmane At Ali.

Je m’adresse ici à tous les citoyens kabyles qui doutent encore du bienfondé stratégique de l’idée d’autonomie de la Kabylie. Je sais, pour avoir discuté avec des amis et des inconnus sur ce projet, pour avoir fréquenté avec intérêt et assiduité les forums traitant de ce thème, que les niveaux d’engagement sont différenciés selon les individus et vont de la préférence du statu quo à la revendication d’une indépendance en Kabylie. D’emblée et rien qu’en prenant cet éventail, le projet d’une autonomie régionale apparait comme le juste milieu, un compromis pouvant réconcilier les partisans d’une Kabylie devant demeurer comme n’importe quelle autre région d’Algérie, d’une part et de l’autre part, les assoiffés de son indépendance totale. Aux premiers, je dirais que cette Algérie en laquelle eux ils croient, ne croit pas, elle, en eux. Elle n’investira en eux que le jour où ils deviendraient des Arabes affermis par l’école, la mosquée, les médias, la rue… Aux seconds qui piaffent d’impatience de voir une Kabylie totalement indépendante de l’Algérie, le récent épisode d’un vulgaire match de football contre l’Egypte devrait leur ouvrir les yeux sur l’énorme distance qui les sépare de leur société où cet événement a provoqué un énorme brouillage de repères identitaires chez les Kabyles. Bref, aux uns et aux autres je dirais qu’on ne peut pas aller plus lentement ou plus vite que la musique. Il faut adapter la cadence à la mesure. Comme l’écrasante majorité de ces deux extrêmes est du côté de ceux qui tiennent à diluer la Kabylie au sein de l’Etat-Nation algérien en construction, c’est à eux, prioritairement que je voudrais parler de la nécessité de l’aménagement sociopolitique concret de l’espace kabyle en vue de la réalisation effective sur le terrain du Projet pour l’Autonomie de la Kabylie (PAK), adopté officiellement le 14 Aout 2007 par le Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK).

RAPPELS :

Comme vous, j’étais et je demeure un inconditionnel fervent militant pour l’instauration d’une démocratie citoyenne majeure dans le cadre algérien; Comme vous, dès mon jeune âge, j’ai entamé en tant que lycéen mon combat politique initiatique (revendication identitaire) dans le cadre du Mouvement Culturel Berbère (MCB) dès Avril 1980 ; ……….

(Lire la suite)

Le Syndrome du Caire. La crise égypto-algérienne : nature et enjeux.

15845129142693432514898168607820365265572n.jpgLa crise égypto-algérienne : nature et enjeux

Le football est conjoncturellement un autre opium des peuples. Même s’il ne provoque pas encore de guerre entre pays, il les y incite comme c’est le cas actuellement entre l’Egypte et l’Algérie.

Le match retour Egypte-Algérie pour la qualification au mondial 2010, à la surprise générale, a engendré une crise politique inattendue et sans précédent entre les deux Etats. Pendant que, depuis plus d’un mois, la déferlante médiatique égyptienne apporte chaque jour son lot d’insultes et d’invectives suivies de mesures officielles de rétorsion contre les Algériens, les autorités de ces derniers font le dos rond, adoptent une sorte de profil bas et appellent toujours au calme au nom de la fraternité arabe. Scandalisée par tant de mollesse et de lâcheté de ses gouvernants, piquée dans son honneur, la presse algérienne dite libre ne cesse de s’interroger sur leur mutisme et particulièrement sur le silence coupable du premier d’entre eux, Bouteflika.

(Lire la suite)

Les dettes d’Echourouk s’élèvent à 103 milliards de centimes !

 SIA: Les dettes d’Echourouk s’élèvent à 103 milliards de centimes !

  echourouk.gifLes dettes du quotidien arabophone Echourouk auprès de la Société d’impression d’Alger (SIA) s’élèvent à quelques 103 milliards de centimes, avons-nous appris d’une source sûre. L’imprimerie a décidé de réduire de moitié le tirage de ce journal, a ajouté notre source. Par ailleurs, la direction de la SIA a adressé une correspondance aux entreprises de presse afin de recouvrer ses créances. El Mouhtarem  

……….………..et voici un autre article de ce quotidien raciste, anti-kabyle qui sponsorise désormais la JSKabylie de Hannachi 

(Lire la suite)

Arezki Aït-Larbi à Abdelkader Dehbi : En finir avec l’imposture !

 

arezkiaitlarbi1.jpgMême convertis à une contestation Nintendo, les serviteurs du régime peinent à contrôler leurs réflexes de supplétifs. Dans leur pitoyable frénésie à sortir de l’anonymat, ils sombrent dans une pathétique confusion mentale, dans laquelle la mauvaise foi le dispute à l’approximation.

Par des éructations venues d’un autre âge, un certain Abdelkader Dehbi, agent des services de renseignements (Malg) puis de la Sécurité militaire, a réussi à faire diversion et à détourner un débat de fond vers les bas fonds de l’insulte raciste, de l’anathème et de la vulgarité dont il semble si coutumier. La technique est bien connue. Traînant une érudition de précieuse ridicule sous couverture d’intellectuel opposant, le chargé de mission crie à la haine en déversant la sienne, et s’autoproclame dépositaire de l’Etat civil national pour délivrer aux uns des brevets de conformité identitaire, et parquer tous les autres dans les ghettos de l’indignité….

(Lire la suite)

Marche populaire 01 Yennayer 2960/12 janvier 2010!!!

marchepopulaireyennayer296012janvier2010.jpg

D’autres mensonges et calomnies délirantes d’un torchon à propos du refoulement de Ferhat Mehenni.

sanstitre11.bmp

A PROPOS DU REFOULLEMENT DE FERHAT MHENNI : une nouvelle opération de ‘’l’oiseau bleu’’ !?

A Chaque fin d’année, l’homme de la France, Ferhat Mhenni, nous sort avec une manipulation qui à tendance à nuire à l’Algérie. Ferhat Mehenni, qui était un Algérien avant qu’il ne soit reconverti par les services secrets français au temps du président François Mitterrand, manipulé par les extras, durant les années quatre-vingt, pour provoquer des troubles dans la région de la Kabylie.

Du coup, la France est un très mauvais élève, elle ne retient pas les leçons. L’affaire de Ferhat Mehenni, que nous rappelons aux amnésiques, et ceux qui prétendaient aujourd’hui être des militants, cette affaire ressemble à sa sœur jumelle, l’opération ‘’Oiseau Bleu’’ ou ‘’Force K (pour Kabylie), que les services secrets français, avaient déclenchés vers la fin du mois de novembre 1955. Le SDECE (Service de Documentation Externe du Contre Espionnage) devenu aujourd’hui DGSE, avait envoyé un certain Hachiche Tahar, un intelligent Kabyle, ami d’un officier supérieur Parisien de la DST, qui connaissait fort bien le sinistre ministre Jacques Soustelle. Hachiche était chargé de monter l’opération sur le terrain, elle consistait à mettre sur pied un mouvement clandestin de faux moudjahidine qui touchera toute la région. Le traître se rendra à Azazga dont il est originaire, et tenta de prendre contact avec un ancien militant responsable MTLD, le nommé Zaidid. Seulement, ce dernier était toujours en contact avec le ‘’lion du Djebel’’ Krim Belkacem, qui a déjoué le plan diabolique des services français exécuté sur le terrain par Hachiche Tahar, qui a cru créer une fausse ALN, Hachiche sera ensuite exécuté, comme tous les traîtres, et la France enregistra dans son palmarès un nouvel échec. Nous reviendrons en détail de cette opération, prochainement, Inchaâ Allah. Ferhat Mehenni, qui semble prendre le relais de Hachiche Tahar, dans le cadre de l’exécution du plan machiavélique (Plan Bleu), s’autoproclamait guide de la rébellion Kabyle durant le printemps début quatre-vingt, puis tenta d’entraîner les Arroches dans les troubles et enfin il s’autoproclame chef du MAK (Mouvement Armée Kabyle).pour revendiquer l’autonomie de la Kabylie, bien sur au profit de la France. Retenez ceci, en 1994, Ferhat Mehenni qui était toujours libre de ses mouvements, dans une Algérie démocratique et qui était ensanglantée, se trouvait le 24 décembre à bord de l’avion air France qui devrait décoller d’Alger vers Paris et qui a fait l’objet de l’exécution d’un scénario de simulation de détournement à l’aéroport d’Alger. Le groupe terroriste pseudo Islamiste, devrait conduire l’appareil jusqu’à Paris, où tous les médias internationaux devraient l’attendre, pour que ces pseudos terroristes islamistes et des personnes à bord en l’occurrence Ferhat Mehenni donnaient en cette date de Noël une conférence accusatrice du pouvoir Algérien. La valeureuse DRS a compris le complot, le Général Zeroual alors chef d’Etat, donna l’ordre de libérer l’appareil, qui s’est dirigé à l’aéroport de Marignane prés de Marseille et là le groupe GIGN Français devrait intervenir. Mais c’est une autre histoire, le plan avait pris une autre tournure, que le ministre Charles Pasqua qui n’est pas mis au parfum, a déclaré que la situation est maîtrisée et deux des auteurs du détournement ont été arrêtés.Il revient le lendemain pour dire que les auteurs ont été abattus ! Et depuis Air France, participa dans le boycott de l’Algérie. Malgré le petit nombre d’appareils ‘’Aigle Azur’’ comblera le vide laissé par Air France, que même Aujourd’hui, les Algériens animés de patriotisme devraient s’en passer des services d’Air France. Des renseignements, faisaient cas, que le groupe auteur de ce « détournement » se trouvait à l’intérieur de l’appareil, recruté et manipulé par Djamel Zitouni, qui n’était pas un inconnu des services de l’ambassade de France à Alger. Son père agent d’entretien de ce siège !

A cette époque le GIA s’acharnait contre Ferhat Mehenni et ses compères. Le groupe qui a détourné l’appareil ne semblait à aucun moment s’en prendre à lui qui durant toute la durée du pseudo rapt ne s’est inquiété par apport aux autres passagers qui étaient terrorisés. D’ailleurs le Président Zeroual sentant la mauvaise odeur de ce coup tordu et cette machination, donna instruction à ce que l’appareil décollera d’Alger. On note, qu’à la fin de cet événement, aucun explosif n’a été trouvé dans l’appareil. Au cours de ce que les téléspectateurs observaient à partir des caméras postées très loin de ce que semblait être des échanges de coup de feu, un membre du GIGN dira qu’il a été blessé par la grenade maintenue longtemps dans sa main !!! Pour les connaisseurs l’éclatement d’une grenade qu’elle que soit sa nature ne blesse pas, elle tue. Ferhat Mehenni, manipulé par le spécialiste du noyautage, Hentic alias « goûte » l’un des grands criminels de la guerre d’Algérie. Toujours actif dans le service « action » n’a pas pu digérer ses échecs répétés en Kabylie terre des Héros de la Révolution.

Aek Ben Brik
Lundi 14 Décembre 2009

Sources

Le MAK séduit les étudiants de BGAYET

Le MAK séduit les étudiants de l’université de Abderrahman MIRA de BGAYET.

Le docteur Mohand Larbi TAYEB, Enseignant à l’université Dda Lmulud Nat Mɛemmer à Tizi Wezzu et président du conseil national du MAK a animé une conférence-débat ayant pour thème « L’échec programmé du système éducatif algérien et l’alternative de l’autonomie de la Kabylie » à la résidence universitaire d’El Kseur (2) sur invitation de l’Association « Tiɣri n Unelmad ».
Hier, 16 décembre à 20h 30, dans le restaurant universitaire, la conférence de Muḥand Lɛerbi Teyeb, était co-animée avec Raziq ZWAWI, membre de l’exécutif du MAK. Elle s’est déroulée devant un important auditoire d’au moins 500 étudiants et étudiantes dans une ambiance bon enfant. Après la communication du conférencier ayant pris près de 45 mn, un débat s’en est suivi avec des étudiants, affichant une soif exceptionnelle de savoir, de faire la part des choses entre les mensonges du pouvoir et la réalité de l’université algérienne qui les accable. La solution ne réside pour le moment que dans une université d’une Kabylie autonome. Les questions les plus débattues étaient du genre ; Pourquoi l’autonomie de la Kabylie ? Quel est le territoire géographique de la Kabylie ? Quelles sont les actions entreprises par le MAK pour faire avancer son projet ? La Kabylie autonome arrivera-t-elle à se prendre en charge économiquement sans l’aide d’autres régions?
A toutes ces questions, des réponses ont étés apportées, sereinement et loin de toute démagogie, par les conférenciers.
Ce n’est que vers 22h 30 mn que la rencontre tira à sa fin. En marge de ce rendez-vous, les étudiants-militants du MAK ont saisi cette opportunité pour distribuer la déclaration du MAK lue par Ferḥat MEHENNI aux Nations Unies ainsi que des autocollants portant les sigles du MAK à coté de la carte géographique de la future Kabylie autonome.
Il est à rappeler qu’une rencontre similaire a eu lieu en date du 9 décembre dernier à la cité universitaire du 17 Octobre à VGAYET. Les mêmes conférenciers y ont animé une conférence-débat intitulée : « Les droits de l’Homme et les droits des peuples autochtones » à l’occasion de l’anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’Homme (10 décembre). Cette rencontre, à laquelle ont pris part quelques 600 étudiants, a été organisée par le CONSEIL UNIVERSITAIRE MAK BGAYET.
R. ZWAWI.

Ghilès « liquidé » de l’équipe algérienne de football

                    Dessous de l’équipe algérienne de football

                                  Le Kabyle Ghilès écarté

g1.jpgComme attendu, le joueur kabyle de l’équipe nationale d’Algérie, Kamel Ghiles, évoluant au championnat anglais au sein du club de Hull City, a été pour ainsi dire liquidé de la liste des joueurs qui devraient se déplacer en Angola pour les phases finales de la Coupe d’Afrique.

Quant à Lacen, on a raconté qu’il avait des « problèmes personnels » alors que c’est un groupe de joueurs qui auraient opposé leur véto à la venue de ce remarquable joueur de Santander. Tout compte fait, l’équipe algérienne de football nous a habitué avec ses coups bas dans chaque phase de qualification surtout quand il s’agit d’une Coupe du monde.

L’attaquant Kamel Ghiles avait porté le drapeau de la Kabylie haut la main lors de la victoire de l’Algérie sur l’Egypte au Soudan au stade et aux vestiaires. Une sanction maquillée mais attendue de la part du régime qui ne veut surtout pas revivre une telle situation en Coupe du monde où des millions de gens vont se demander l’origine de ce drapeau.

Chapeau bas Aghiles!

voilà un article journalistique paru aujourd’hui au Jeune Indépendant concernant Ghilès et on aura tout compris….

Equipe nationale

Expliquer n’est pas se justifier ! 

La conférence de presse du sélectionneur national Rabah Saâdane s’est terminée avec un goût d’inachevé, selon beaucoup de journalistes présents à la salle des conférences du 5-Juillet. Après avoir évoqué les deux dernières rencontres avec l’Egypte et tous les incidents qui ont eu lieu, les différents préparatifs pour l’organisation du séjour des Verts en Angola pour la coupe d’Afrique en janvier et celui de la coupe du monde en juin en Afrique du Sud, Saâdane a parlé de l’effectif retenu pour la première compétition.

La non-convocation du sociétaire du Racing de Santander Lacen étant le sujet le plus attendu, la déception fut grande lorsque le coach se contenta de dire que c’était là un simple «problème personnel, mais que les portes lui restent ouvertes». 

Saâdane a néanmoins défendu la position de Lacen, tout en décriant la presse qui a, selon lui, trop gonflé sa convocation. Le sélectionneur s’est quand même donné la peine d’expliquer le choix du gardien du MCA Mohamed Lamine Zemmamouche au détriment du Chababiste Nassim Ousserir, ainsi que le maintien du Nantais Djamel Abdoun. Des explications ayant trait à la forme pour le premier cas et l’absence de temps de jeu pour le nouveau Fennec. Pourtant, le sélectionneur s’est montré moins loquace en ce qui concerne la mise à l’écart de Ghiles, déclarant ne pas avoir à se justifier et que c’est là juste un choix à respecter, avant de terminer avec les fameuses «portes ouvertes». Deux positions totalement différentes du coach concernant un point identique pour tous les joueurs et qui laissent la voie à de nombreuses hypothèses, qui pourraient s’avérer néfaste à la sérénité du groupe. Les milliers de supporters des Verts auraient apprécié que le premier responsable de la sélection nationale explique la mise à l’écart d’un élément ayant fait partie de toutes les «guerres» depuis le début des éliminatoires, tout en y participant, le plus souvent en tant que joker lors de la dernière rencontre capitale de Khartoum. Du jour au lendemain, le joueur de Hull City se retrouve non seulement éloigné des 23, mais, en sus, il ne fait même plus partie de la liste des réservistes en cas de besoin ou de défaillances de dernière minute vu les rencontres que nombre de joueurs doivent disputer avec leurs clubs respectifs. N’y aurait-il pas une explication logique à l’absence de Ghilès. A moins que ce dernier ait refusé de figurer sur une liste de réservistes qui devait compter sept éléments au départ au lieu de quatre actuellement.

L’histoire avec le coach Rabah Saâdane nous a appris que la sentence des «portes ouvertes» tombe lorsque, en général, le joueur a fauté en enfreignant l’un des critères indispensables pour une incorporation au sein des Verts. Est-ce le cas cette fois ? Seul le sélectionneur pourrait répondre à cette question, lui qui, lors de la même conférence de presse, promettait de faire en sorte que la communication entre l’EN et la presse s’améliore.

Khaled A.

123

Le Tallud 79200 |
momema |
Yves HUSSON - Conseiller gé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nougatine
| J'aime les chevaux
| une guerre sans merci